partagez

95 % de la population mondiale respire de l'air nocif

Près de 7 milliards de personnes respirent de l'air nocif, ce qui représente près de 95 % de la population mondiale. Cette exposition à la pollution entraîne jusqu’à 6,1 millions de décès prématurés chaque année selon le rapport de State of Global Air 2018!

La quatrième cause la plus importante de décès

On parle de pollution de l'air lorsque la concentration en particules fines est supérieure à 10 microgrammes par mètre cube d'air. En Belgique et aux Pays-Bas, nous avions mesuré respectivement 16 et 15 microgrammes en 2016. Cependant, 60 % de la population mondiale connaît une situation bien pire. Ces personnes vivent dans des zones où la concentration en particules fines est supérieure à 35 microgrammes par mètre cube d'air. Les conséquences sont considérables : chaque année, la pollution atmosphérique cause 6,1 millions de décès prématurés dus à des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, des cancers du poumon et des maladies pulmonaires chroniques. Cela en fait la quatrième cause la plus importante de décès.

Pollution intérieure

En 2016, 2,5 milliards de personnes ont également été touchées par la pollution de l'air intérieur, en raison de la combustion de bois, charbon de bois, produits du charbon, etc. pour la cuisson et le chauffage des maisons. La plupart de ces personnes sont originaires de pays à revenu faible ou moyen en Asie et en Afrique. Parmi les décès causés par la pollution de l'air en Inde et en Chine, respectivement 1 sur 4 et 1 sur 5 sont dus à ce type de pollution.

Plus d’infos?

Consultez le site de State of Global Air.

Article tags:

Autres articles

16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.

La douche froide est-elle aussi écrite sur vous ?

L'horloge sonne sept heures pour sortir du lit puis prendre une bonne douche froide (vous avez bien lu...). Pour beaucoup, c'est le scénario idéal pour un film d'horreur. Néanmoins, de nombreuses recherches scientifiques ont déjà été menées sur les douches froides et le rinçage à l'eau froide, et il semble que ce phénomène un peu rude apporte un certain nombre de bienfaits pour la santé.