ActuVivre sainement
21 décembre 2017

partagez

17.600 adolescents belges entre 11 et 20 ans sous antidépresseurs

L’an passé, 17.600 adolescents belges âgés de 11 à 20 ans ont consommé des antidépresseurs. Il s’agit d’une augmentation de 8,4 % par rapport à 2012 chez les enfants de 11 à 15 ans. C'est du moins ce que révèlent des chiffres de l'INAMI.

Aucune preuve scientifique de leur efficacité

3.125 enfants âgés de 11 à 15 ans ainsi que 14.480 jeunes de 16 à 20 ans sous antidépresseurs... Ces chiffres font sourciller. Les pédopsychiatres tirent donc la sonnette d’alarme. Selon eux, l’efficacité de cette médication à un si jeune âge est à peine scientifiquement prouvée. Ils recommandent donc la psychothérapie en tant que premier traitement lorsque les jeunes sont confrontés à des sentiments dépressifs. L’enquête révèle toutefois que seul 1 jeune sur 4 consommant des antidépresseurs suit également une psychothérapie. 

Pression constante

Les experts ne souhaitent pas minimiser les problèmes des enfants. A l’heure actuelle, ils sont soumis à une pression énorme. "Ils doivent réussir à l’école et doivent collecter le plus grand nombre possible de likes sur les réseaux sociaux, sans oublier l’influence sociale. Ils vivent un divorce difficile ou sont confrontés à un manque de structure. Tous ces facteurs ne font qu’augmenter le nombre de problèmes psychiques", explique Lieve Swinnen, pédopsychiatre.

 Les experts souhaitent principalement rendre la thérapie plus accessible, afin que les médecins prescrivent moins rapidement des antidépresseurs.

Autres articles

07 février 2020

Plus d’1 Belge sur 10 souffre d’un trouble mental

Dans notre pays, un peu plus d’1 adulte sur 10 souffre d’un trouble mental, comme l’anxiété ou la dépression. 1 enfant et adolescent sur 10 manifeste également une difficulté d’ordre psychologique ou comportemental. C’est ce qui ressort de l'Enquête de santé 2018 de Sciensano.
10 décembre 2019

Voici comment vous pouvez apporter une aide face à la solitude

Les journées d’hiver peuvent être longues et obscures... Si vous avez un peu de temps libre à l’occasion des fêtes de fin d’année, vous pourriez peut-être en profiter pour briser la solitude de quelqu’un de votre entourage. Voici un peu d’inspiration. Si vous êtes isolé(e) ou que vous ne vous sentiez à l’aise nulle part, vous pouvez vous adresser à la Ligne d’écoute Partena pour un entretien.