ActuVivre sainement
21 décembre 2017

partagez

17.600 adolescents belges entre 11 et 20 ans sous antidépresseurs

L’an passé, 17.600 adolescents belges âgés de 11 à 20 ans ont consommé des antidépresseurs. Il s’agit d’une augmentation de 8,4 % par rapport à 2012 chez les enfants de 11 à 15 ans. C'est du moins ce que révèlent des chiffres de l'INAMI.

Aucune preuve scientifique de leur efficacité

3.125 enfants âgés de 11 à 15 ans ainsi que 14.480 jeunes de 16 à 20 ans sous antidépresseurs... Ces chiffres font sourciller. Les pédopsychiatres tirent donc la sonnette d’alarme. Selon eux, l’efficacité de cette médication à un si jeune âge est à peine scientifiquement prouvée. Ils recommandent donc la psychothérapie en tant que premier traitement lorsque les jeunes sont confrontés à des sentiments dépressifs. L’enquête révèle toutefois que seul 1 jeune sur 4 consommant des antidépresseurs suit également une psychothérapie. 

Pression constante

Les experts ne souhaitent pas minimiser les problèmes des enfants. A l’heure actuelle, ils sont soumis à une pression énorme. "Ils doivent réussir à l’école et doivent collecter le plus grand nombre possible de likes sur les réseaux sociaux, sans oublier l’influence sociale. Ils vivent un divorce difficile ou sont confrontés à un manque de structure. Tous ces facteurs ne font qu’augmenter le nombre de problèmes psychiques", explique Lieve Swinnen, pédopsychiatre.

 Les experts souhaitent principalement rendre la thérapie plus accessible, afin que les médecins prescrivent moins rapidement des antidépresseurs.

Autres articles

Travailler et vivre à nouveau plus proche ensemble

Bientôt, nous travaillerons et vivrons à nouveau plus proches les uns des autres. Cela crée de la peur, de l'insécurité et de la méfiance face à une éventuelle infection ou à un comportement sûr.  L’angoisse s’amplifie généralement lorsque vous tentez de la réprimer. En parler peut vous aider – que ce soit avec des collègues, des proches ou d’autres personnes.

Les tensions relationnelles dues au coronavirus : comment les affronter ?

Les mesures prises par les autorités sont source de beaucoup de confusion et à l’origine de réorganisations au travail et dans la vie privée. Nous devons jongler entre différents rôles en un seul endroit : travailler, être parent, être professeur, être partenaire. Cela provoque beaucoup de confusion ! Nous sommes tous à la recherche d'une structure claire et vivable.

Le télétravail, mode d’emploi

C’est enfoncer une porte ouverte que de dire que télétravailler à plein temps avec des enfants constitue un véritable défi, éprouvant psychiquement comme socialement. Si certains éprouvent un sentiment d’isolement ou se sentent moins liés à leurs collègues, d’autres ont l’impression de ne jamais avoir fini. Même sans enfants, télétravailler depuis chez soi n’est pas évident. Où placer la limite entre travail et vie privée ?