ActuVivre sainement
07 novembre 2019

partagez

1 Belge sur 3 n’en sait pas assez sur la santé

Comprenez-vous toutes les explications de votre médecin généraliste ? Et savez-vous en quoi consiste un mode de vie sain ? Pour 1 Belge sur 3, ce n’est pas si évident. C'est ce que révèle la dernière Enquête de Santé de Sciensano. 

2 Belges sur 3 ont des compétences suffisantes en matière de santé

Pouvons-nous facilement chercher, comprendre, juger, évaluer et appliquer des informations en matière de santé ? Sciensano a voulu le vérifier pour la première fois dans son Enquête de Santé 2018. Il semble que 2 Belges sur 3 y parviennent. Ils ont un niveau de connaissances suffisant en matière de santé. Toutefois, cela signifie également qu'1 Belge sur 3 en sait donc trop peu sur la santé. Ce niveau de connaissances dépend aussi de différents facteurs : niveau d'éducation, âge, état de santé...

Plan coordonné

Les Mutualités Libres préconisent un plan coordonné en matière de littératie en santé dans notre pays. En effet, différents acteurs ont un rôle à jouer pour rendre les informations en matière de santé accessibles et personnalisées : décideurs politiques, prestataires de soins, secteur de l'enseignement, etc. Un tel plan aux objectifs concrets permettrait aussi aux mutualités de fournir à leurs membres une éducation à la santé encore plus ciblée. 

Plus d’infos

Consultez le site de Sciensano.

Article tags:

Autres articles

05 octobre 2020

De plus en plus d'enfants consultent un ophtalmologue

Les (jeunes) enfants sont-ils de plus en plus nombreux à consulter un ophtalmologue et à devoir porter des lunettes ? C’est la conclusion qui ressort de l’analyse des remboursements des consultations d'ophtalmologie et des dispositifs optiques destinés aux enfants. 
16 septembre 2020

Une vaccination contre la grippe en deux phases

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande plus que jamais de vacciner les personnes à risque afin d'éviter que notre système de santé ne soit surchargé en cas de pic de Covid-19 pendant la saison grippale. De plus, la vaccination du personnel du secteur de la santé est importante pour protéger le patient. La vaccination des 50 à 64 ans permettra aussi de réduire la charge de travail en première ligne.