ActuMalade
17 octobre 2017

partagez

Vaccinez également les garçons contre le papillomavirus humain

Dans un nouvel avis, le Conseil Supérieur de la Santé recommande de vacciner aussi les garçons de 9 à 14 ans contre le papillomavirus humain (HPV). Cette vaccination n’était jusqu’à présent recommandée que pour les filles de 10 à 13 ans, car ce virus provoque le cancer du col de l’utérus.

Des cancers chez les hommes

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande de vacciner les filles de 10 à 13 ans contre le papillomavirus humain (HPV), depuis 2007 déjà. La raison en est simple. Une infection de ce virus extrêmement contagieux est responsable de pratiquement tous les cas de cancer du col de l’utérus. Une nouvelle recherche scientifique démontre toutefois qu’une infection par HPV provoque également des cancers chez l’homme, notamment le cancer du pénis et de l’anus. Un lien avec des verrues génitales a également été démontré récemment. 3 cancers sur 10 induits par HPV ont été diagnostiqués chez des hommes.

Vacciner les garçons

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande à présent de vacciner également les garçons de 9 à 14 ans contre le HPV. De même, les experts plaident pour une vaccination de rappel pour les femmes, mais aussi pour les hommes de 15 à 26 ans, avec une attention particulière pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes. Le Conseil Supérieur de la Santé peut uniquement émettre des avis. Les autorités compétentes et les communautés doivent ensuite déterminer si elles vont élargir le programme de vaccination en ce sens.

Plus d’infos

Consultez le site du Conseil Supérieur de la Santé.

Article tags:

Autres articles

16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été. 
26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.