ActuMalade
14 novembre 2019

partagez

Une fausse ordonnance tous les trois jours

En un an, 107 ordonnances falsifiées pour des médicaments ont été détectées. Ce chiffre, cité par le Standaard, provient des statistiques émises par l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS).

Vol de carnets d'ordonnances

La plupart de ces prescriptions sont falsifiées à l’aide d’un carnet d'ordonnances volé à un médecin. Il arrive aussi que les gens modifient leur ordonnance à la main ou à l’aide d’un ordinateur. L'an dernier, 33 médecins ont déclaré le vol de leur carnet d'ordonnances et 45 autres celui de leur tampon officiel. Munis de ces fausses prescriptions, les voleurs essaient d'acheter principalement des analgésiques, des somnifères ou des psycho-stimulants. 

Prescription électronique de médicaments 

La falsification des ordonnances est, bien entendu, un délit punissable et passible de lourdes amendes. Cependant, à partir du 1er janvier 2020, il sera de toute façon très difficile de falsifier les prescriptions. Les médecins seront en effet obligés d'utiliser la prescription électronique. Avec ce système, le patient ne reçoit plus qu'une preuve de prescription électronique. Par la suite, l'ensemble du processus sera d’ailleurs totalement dématérialisé.

Plus d'infos

Découvrez tout sur la prescription électronique sur le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block.

 

Autres articles

28 mars 2020

Un code pour aller chercher vos médicaments

On n’est jamais trop prudent face au coronavirus. C'est pourquoi les prestataires de soins de santé organisent des consultations téléphoniques. Mais que faire si vous avez besoin d'une ordonnance ? Pour prévenir la propagation du virus, votre médecin vous donnera le code de la prescription.
27 mars 2020

Coronavirus : ne faites pas de réserve inutile de médicaments

De nombreuses personnes se sont précipitées dans les pharmacies pour acheter des médicaments en vente libre en grande quantité. Pour l’instant, les stocks chez les grossistes sont encore suffisants, mais l’AFMPS appelle néanmoins les citoyens à ne pas constituer de réserves inutiles afin de ne pas provoquer de pénurie.