ActuMalade
14 novembre 2019

partagez

Une fausse ordonnance tous les trois jours

En un an, 107 ordonnances falsifiées pour des médicaments ont été détectées. Ce chiffre, cité par le Standaard, provient des statistiques émises par l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS).

Vol de carnets d'ordonnances

La plupart de ces prescriptions sont falsifiées à l’aide d’un carnet d'ordonnances volé à un médecin. Il arrive aussi que les gens modifient leur ordonnance à la main ou à l’aide d’un ordinateur. L'an dernier, 33 médecins ont déclaré le vol de leur carnet d'ordonnances et 45 autres celui de leur tampon officiel. Munis de ces fausses prescriptions, les voleurs essaient d'acheter principalement des analgésiques, des somnifères ou des psycho-stimulants. 

Prescription électronique de médicaments 

La falsification des ordonnances est, bien entendu, un délit punissable et passible de lourdes amendes. Cependant, à partir du 1er janvier 2020, il sera de toute façon très difficile de falsifier les prescriptions. Les médecins seront en effet obligés d'utiliser la prescription électronique. Avec ce système, le patient ne reçoit plus qu'une preuve de prescription électronique. Par la suite, l'ensemble du processus sera d’ailleurs totalement dématérialisé.

Plus d'infos

Découvrez tout sur la prescription électronique sur le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block.

 

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.