ActuMalade
13 décembre 2018

partagez

Une appli pour des soins de santé plus efficaces pour les malades chroniques

La Vrije Universiteit Brussel (VUB) développe une application adaptée aux personnes souffrant de plusieurs maladies chroniques. Elle doit leur permettre de mieux surveiller leur état de santé à la maison.

Vue globale

En Europe aujourd'hui, environ 50 millions de personnes souffrent de plusieurs maladies chroniques telles que le diabète, la bronchite chronique, certaines maladies cardiovasculaires... Bien souvent, chaque maladie fait l’objet d’un focus séparé et la VUB voudrait y remédier grâce à cette nouvelle application. Celle-ci récolte en effet les résultats de différentes mesures (par ex. tension artérielle, glycémie...) afin que les personnes malades puissent, chez elles, se faire une idée globale de leur état de santé et mieux contrôler leurs différentes pathologies. En plus de ces informations, elles reçoivent également des conseils et des missions à réaliser pour maintenir ou améliorer leur état de santé.

Des soins efficaces

Selon la VUB, cette application est un pas important vers des soins à la fois plus efficaces et moins coûteux pour les personnes atteintes de plusieurs maladies chroniques. Il ne faut pas oublier que 70 à 80 % des dépenses actuelles en soins de santé sont consacrées aux soins de ces maladies chroniques. Grâce à cette approche axée sur le patient, les malades chroniques bénéficieront également d'un plus grand confort d'utilisation dans leur traitement.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la VUB !

Article tags:

Autres articles

28 mars 2020

Un code pour aller chercher vos médicaments

On n’est jamais trop prudent face au coronavirus. C'est pourquoi les prestataires de soins de santé organisent des consultations téléphoniques. Mais que faire si vous avez besoin d'une ordonnance ? Pour prévenir la propagation du virus, votre médecin vous donnera le code de la prescription.
27 mars 2020

Coronavirus : ne faites pas de réserve inutile de médicaments

De nombreuses personnes se sont précipitées dans les pharmacies pour acheter des médicaments en vente libre en grande quantité. Pour l’instant, les stocks chez les grossistes sont encore suffisants, mais l’AFMPS appelle néanmoins les citoyens à ne pas constituer de réserves inutiles afin de ne pas provoquer de pénurie.