ActuMalade
23 août 2019

partagez

Un travail associatif pendant votre incapacité de travail ? C'est possible !

Vous êtes entraîneur du club de gym local ou signaleur lors d’une compétition sportive... ou vous bricolez chez votre voisin après le travail ? Tout ceci est possible, même pour les personnes en incapacité de travail. En plus, les autorités prévoient de vous indemniser. Nous avons dressé la liste des conditions.

Quelle indemnisation ?

Vous êtes entraîneur du club de foot local ? Alors vous avez droit à une indemnité. C’est aussi le cas si vous aidez occasionnellement votre voisin à construire sa nouvelle salle de bains : vous pouvez aussi officiellement réclamer de l’argent. L’indemnité* que vous pouvez recevoir ne peut pas s’élever à plus de 520,83 euros par mois. Il y a toutefois des exceptions à cette règle pour les activités à caractère saisonnier pour lesquelles l’indemnité mensuelle peut s’élever à 1.041,66 euros. 

Aussi pour les personnes en incapacité de travail...

Vous êtes en incapacité de travail ? Vous avez quand même le droit d’effectuer une activité associative. Si vous exerciez déjà cette activité avant votre incapacité de travail, le médecin-conseil déterminera si vous pouvez continuer à l’exercer. Il va donc examiner si votre état de santé le permet. Si c’est le cas, les revenus de votre travail associatif peuvent être cumulés avec vos indemnités d'incapacité de travail. Si vous n’exerciez pas encore cette activité avant votre incapacité de travail, il faut demander l’accord du médecin-conseil.

Plus d’infos ?

Contactez votre mutualité.

* Attention : il s’agit de montants indexables.
 

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.