ActuMalade
19 décembre 2017

partagez

Un 'itinéraire de soins' pour la prise en charge des maux de dos

Kiné, ostéopathie, chirurgie,... l’éventail des traitements pour les maux de dos est très large. Pour que le patient puisse s’y retrouver, le Centre fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) a développé un "itinéraire de soins" pour les prestataires de soins. Il s’agit d’un manuel pour la prise en charge des maux de dos, accompagné d’un outil pratique disponible en ligne !

Des matières complexes dans un outil convivial

Si vous souffrez de mal de dos, on vous a sans doute déjà proposé toutes sortes de traitements, parfois sans véritable logique et avec un taux de réussite variable. Cet itinéraire de soins doit fournir une marche à suivre à tous les prestataires de soins dans leur quête du traitement optimal pour chaque type de patient confronté aux maux de dos. Etant donné qu’il s’agit d’une problématique vaste et complexe, le KCE a intégré l’itinéraire de soins dans un outil on-line interactif pour PC ou tablette, très convivial pour les utilisateurs. Le KCE espère ainsi qu'un maximum de prestataires de soins utiliseront cet outil. 

Itinéraire de soins

Médecins généralistes, kinésithérapeutes, chirurgiens et psychologues : tous les prestataires impliqués dans le traitement des maux de dos travailleront ensemble à cet itinéraire de soins. L’outil leur est entièrement destiné et doit leur permettre d’optimiser leur collaboration. Le KCE a également donné la parole aux patients. Ils ont pu s’exprimer et confier leurs expériences désagréables dans l’approche du traitement de leur mal de dos, ce qui a permis de dissiper certains malentendus. Leur input concernait surtout la nécessité d’une communication claire et efficace entre le soignant et son patient. 
 

Article tags:

Autres articles

05 novembre 2020

Vaccin contre la grippe : priorité aux personnes les plus vulnérables

Le vaccin contre la grippe devait être délivré en deux étapes cette année. Au cours de la première phase, la priorité a été donnée, entre autres, aux groupes à risque et aux personnes travaillant dans le secteur de la santé. Il a été décidé que la deuxième phase, qui s'adressait au reste de la population et devait commencer le 15 novembre, serait annulée.
05 novembre 2020

Covid-19 : quand se faire tester ?

Depuis le 21 octobre 2020, les autorités ont adapté la stratégie de testing du Covid-19. Seules les personnes présentant des symptômes qui pourraient indiquer une contamination au Covid-19 seront encore testées. Les personnes qui reviennent de voyage et celles qui ont été en contact rapproché avec une personne infectée mais qui ne présentent elles-mêmes aucun symptôme ne seront plus systématiquement soumises à un test. La raison ? Les capacités de test disponibles sont actuellement insuffisantes.