ActuMalade
02 août 2017

partagez

Trajet de réintégration : le généraliste peut aider les malades de longue durée à reprendre le travail

Depuis peu, les médecins généralistes peuvent également aider les malades de longue durée à reprendre le travail (adapté) grâce à un trajet de réintégration. Pour ce faire, ils peuvent désormais utiliser un nouvel outil numérique. 

Proche du patient

Jusqu'alors, seuls le conseiller en prévention et le médecin-conseil de la mutualité pouvaient lancer un trajet de réintégration pour un patient. Ceci fait à présent également partie des compétences du médecin généraliste. "Le médecin généraliste est le plus proche du patient et il est souvent le plus à même de déterminer, avec le patient malade de longue durée, si ce dernier est capable de reprendre le travail avec des conditions de travail adaptées",  selon la Ministre de la Santé publique Maggie De Block. Les médecins généralistes ont reçu un nouvel outil numérique qui leur permet d'ouvrir un dossier de réintégration.

Comment ça marche exactement ?

Prenons l'exemple d'un médecin qui souhaite aider un patient de longue durée à reprendre le travail dans les meilleures conditions. Il pourra alors, avec le nouvel outil, lancer un trajet de réintégration, en concertation avec ce patient. Ensemble, ils pourront dresser une liste de points d'attention, d’éléments médicaux et de possibilités d'emploi. Ce message sécurisé sera alors envoyé aux collègues médecins (médecin-conseil, médecin du travail de l'entreprise,...).

Plus d'infos ?

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block.

 

Autres articles

07 février 2020

18 nouveaux scanners IRM dans notre pays

Avez-vous déjà passé un scan CT ? C’est un examen qui comporte pourtant certains risques pour la santé. C'est pourquoi 18 nouveaux scanners IRM seront répartis sur l’ensemble du territoire. Ils devraient permettre à chacun de passer le bon examen à temps.
06 février 2020

Taux de cholestérol élevé : doit-on prendre des médicaments ou pas ?

Près d'un quart des Belges de plus de 40 ans prennent des statines pour faire baisser leur taux de cholestérol. Mais ces médicaments sont-ils toujours indiqués ? Le Centre fédéral d'Expertise des soins de santé (KCE) a mis au point un outil pour discuter des avantages et des inconvénients de ce traitement avec votre médecin.