ActuMalade
07 février 2017

partagez

Tous les examens préopératoires sont-ils toujours nécessaires ?

Radiographie du thorax, analyse de sang, électrocardiogramme,... Avant une opération, un patient doit souvent passer toute une série d’examens. Mais sont-ils toujours indiqués ? Le Centre fédéral d'Expertise des Soins de santé (KCE) s’est posé la question dans une nouvelle étude.

15 examens testés

Le KCE a examiné quels tests les médecins devraient ou ne devraient pas réaliser avant une opération non urgente. Les chercheurs en ont passé 15 au crible. Selon le patient et l'opération, les examens suivants se révèlent en effet indiqués : examens cardiaques, analyses de sang et d'urine. Certains examens ont toutefois plus d'inconvénients que d'avantages. 

La radiographie du thorax en est un bel exemple. Elle donne peu d'informations quant aux éventuelles complications et expose le patient aux irradiations nocives. Les tests de sommeil, de la fonction hépatique,... ne sont pas non plus systématiquement nécessaires avant chaque opération. 

Appli pour les prestataires de soins et les patients

Pour mettre ces résultats en pratique, le KCE a développé une appli pour les prestataires de soins impliqués dans la préparation d'une opération et/ou dans l'opération en tant que telle. L'appli peut également être un outil pratique pour les patients, leur famille, les directions d'hôpitaux et les décideurs politiques. Elle leur permet de vérifier simplement quels examens sont nécessaires à quel moment. 



Autres articles

06 décembre 2019

Comment mieux impliquer les patients dans la recherche scientifique ?

En tant que patient, vous possédez quelque chose d'essentiel : la connaissance de votre maladie. Cette expérience est toutefois encore trop peu exploitée par les institutions de recherche. C’est pourquoi le Centre fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) a formulé 18 prises de position afin de renforcer et d'améliorer l’implication des patients dans ses études.
06 décembre 2019

La VUB est la première "université compatissante" d'Europe

Tout le monde est un jour confronté à la maladie et/ou à la perte d’un être cher. La VUB (Vrije Universiteit Brussel) a dès lors aménagé un lieu de recueillement afin de laisser place à ce chagrin, au propre comme au figuré. L'université a également signé une charte en matière de deuil et de perte. Cela fait de l'institution la première "université compatissante" d'Europe.
06 décembre 2019

9 pays européens unis pour des médicaments à prix abordable

Quels sont les nouveaux médicaments onéreux qui seront bientôt disponibles sur le marché ? Pour répondre à cette question, 9 pays européens, dont la Belgique, vont unir leurs forces. Cette collaboration doit permettre, entre autres, de négocier de meilleurs prix pour les médicaments.