partagez

Syndrome de l’intestin irritable

En cas de syndrome de l’intestin irritable, vous risquez de souffrir tant de diarrhée que de constipation. Vous souffrez également de crampes, de nausées, de borborygmes intestinaux, de flatulences, … Le traitement est basé sur des conseils d’exercices, des conseils alimentaires et la gestion du stress. Voici déjà quelques conseils alimentaires.
Syndrome de l’intestin irritable

Vous vous sentez parfois ballonné, vous souffrez parfois de gaz, de constipation et/ou de diarrhée ? Vous êtes peut-être atteint du syndrome de l’intestin irritable. Pas de quoi en avoir honte: c’est le cas de pas moins de 1 Belge sur 5.

Le syndrome de l’intestin irritable est une affection fonctionnelle. Autrement dit, l’intestin est à première vue similaire à celui des autres personnes, mais son fonctionnement est perturbé. 

Les personnes atteintes de ce syndrome sont souvent confrontées à des problèmes sociaux et à l’incompréhension. Aucune cause spécifique n’a en effet été identifiée à ce jour pour ce syndrome et les symptômes diffèrent d’une personne à l’autre. 

Certains parlent de maux de ventre inexplicables. Les médecins peuvent aussi souvent éprouver des difficultés à aider les patients souffrant de ce syndrome, en raison de sa nature fonctionnelle.

Quelques conseils pour maîtriser le syndrome de l'intestin irritable:

  • Mangez un petit-déjeuner équilibré
  • Faites de petits repas fréquents (3 repas principaux et 2-3 collations)
  • Buvez environ 2 litres de liquide
  • Évitez le café
  • Vérifiez si vous n’avez pas d’intolérances alimentaires 
  • Bougez suffisamment pendant la journée
  • Consultez les conseils en cas de constipation et de diarrhée

Autres articles

23 septembre 2021

Des soins ont été reportés pendant la Covid-19

L'impact de la pandémie pourrait dépasser de loin le bilan direct déjà dramatique. La Covid-19 a en effet eu un impact significatif sur nos soins de santé. C'est ce qui ressort de la nouvelle étude des Mutualités Libres, basée sur les données de remboursements de prestations de soins de santé et d’utilisation de médicaments des personnes souffrant de pathologie chronique.