Syndrome de l’intestin irritable

En cas de syndrome de l’intestin irritable, vous risquez de souffrir tant de diarrhée que de constipation. Vous souffrez également de crampes, de nausées, de borborygmes intestinaux, de flatulences, … Le traitement est basé sur des conseils d’exercices, des conseils alimentaires et la gestion du stress. Voici déjà quelques conseils alimentaires.
Syndrome de l’intestin irritable

Vous vous sentez parfois ballonné, vous souffrez parfois de gaz, de constipation et/ou de diarrhée ? Vous êtes peut-être atteint du syndrome de l’intestin irritable. Pas de quoi en avoir honte: c’est le cas de pas moins de 1 Belge sur 5.

Le syndrome de l’intestin irritable est une affection fonctionnelle. Autrement dit, l’intestin est à première vue similaire à celui des autres personnes, mais son fonctionnement est perturbé. 

Les personnes atteintes de ce syndrome sont souvent confrontées à des problèmes sociaux et à l’incompréhension. Aucune cause spécifique n’a en effet été identifiée à ce jour pour ce syndrome et les symptômes diffèrent d’une personne à l’autre. 

Certains parlent de maux de ventre inexplicables. Les médecins peuvent aussi souvent éprouver des difficultés à aider les patients souffrant de ce syndrome, en raison de sa nature fonctionnelle.

Quelques conseils pour maîtriser le syndrome de l'intestin irritable:

  • Mangez un petit-déjeuner équilibré
  • Faites de petits repas fréquents (3 repas principaux et 2-3 collations)
  • Buvez environ 2 litres de liquide
  • Évitez le café
  • Vérifiez si vous n’avez pas d’intolérances alimentaires 
  • Bougez suffisamment pendant la journée
  • Consultez les conseils en cas de constipation et de diarrhée

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.