Actu Malade
23 septembre 2021

partagez

Des soins ont été reportés pendant la Covid-19

L'impact de la pandémie pourrait dépasser de loin le bilan direct déjà dramatique. La Covid-19 a en effet eu un impact significatif sur nos soins de santé. C'est ce qui ressort de la nouvelle étude des Mutualités Libres, basée sur les données de remboursements de prestations de soins de santé et d’utilisation de médicaments des personnes souffrant de pathologie chronique.

Les consultations physiques avec le médecin généraliste et spécialiste ont clairement diminué pendant les deux vagues de la pandémie, en particulier en mars et avril 2020, avec jusqu’à 51% de diminution de visites chez le généraliste en avril 2020. L'impact de la Covid-19 s'est aussi fait sentir sur la consommation des médicaments ( - 10% entre mars et mai 2020), les hospitalisations (-49% en avril 2020) ou encore le recours aux urgences (-25% de mars à mai 2020).

Téléconsultations 

Un fait marquant est la contribution des téléconsultations qui ont permis d'assurer une certaine continuité des soins pour les malades chroniques. Près de la moitié des contacts physiques reportés ou annulés pendant la première vague de la pandémie a en effet été résorbée par les téléconsultations. A partir de juin 2020, les téléconsultations ont compensé l’entièreté des reports (ou annulations) des contacts physiques. 

Pour éviter des risques associés à un retard de prise en charge, notamment en cas d'urgence ou de maladie grave, nous vous rappelons qu'il est important, lorsqu'on est atteint d'une maladie chronique, de bien se renseigner sur sa maladie et de rester en contact étroit avec son médecin. Soyez attentifs aux premiers signaux d'alerte et aux risques d'infections propres à votre pathologie. Pour assurer la continuité des soins pour les malades chroniques ou non, les téléconsultations sont donc très utiles. C'est pourquoi, les Mutualités Libres plaident pour la poursuite des téléconsultations en organisant un cadre légal qui puisse garantir la qualité et la sécurité des soins pour tous les patients. 

Un "plan pandémie"

En matière de prévention, il est aussi important que les dépistages et le suivi des cancers et des maladies cardiovasculaires soient aussi assurés. 
Pour faire face aux besoins des patients chroniques en cas de nouvelle pandémie, les Mutualités Libres recommandent donc la mise en place d'un "plan pandémie" qui prévoira des mesures claires pour assurer la continuité des soins et le suivi des soins d'urgence.

Plus d'infos

Lisez la nouvelle étude des Mutualités Libres


 

Autres articles

18 octobre 2021

Pollution de l’air provoque une augmentation des besoins en soins de santé

Lors de pics de concentration de l’air en carbone noir, dioxyde d’azote et ozone, les besoins en soins de santé augmentent chez les personnes qui souffrent de maladies chroniques. En parallèle, on observe que le nombre de personnes déclarées en incapacité de travail croit également. Ces observations issues de la dernière étude des Mutualités Libres, en collaboration avec la KU Leuven, interviennent alors que l’Organisation Mondiale de la Santé vient de fixer des critères plus contraignants en la matière et que l’Union européenne s’apprête à revoir son cadre réglementaire. De son côté, l’agence européenne pour l’environnement confirme que la pollution représente un grand risque pour la santé publique en Europe.
 

Un thé au miel ou une visite chez le médecin

Vous êtes du genre à vous précipiter chez le médecin si vous ne vous sentez pas bien, ou plutôt à laisser le temps à votre organisme de se rétablir ? Cette solution fonctionne aussi face à certains désagréments. “Il est temps que nous apprenions à écouter un peu plus ce que nous dit notre corps”, selon le docteur Linde Tilley, médecin généraliste à Gand.