ActuMalade
22 mars 2019

partagez

Seul 1 Belge sur 2 connaît le papillomavirus humain

Les Belges ne sont pas bien informés sur le papillomavirus humain (HPV). Seul 1 citoyen sur 2 sait ce qu'est le HPV et de nombreuses personnes sous-estiment les risques liés à ce groupe de virus. C'est ce que montre une étude réalisée par MSD auprès de 1.000 personnes en Belgique.

Loin d’être rare

Seule la moitié des Belges sait ce qu'est le papillomavirus humain. Tout aussi frappant : le même pourcentage pense qu'il s'agit d'un virus rare. C’est pourtant le contraire : jusqu'à 80 % des adultes sexuellement actifs sont au moins confrontés une fois dans leur vie à une variante du virus. De plus, seuls 44 % sont conscients que le vaccin contre le papillomavirus humain peut prévenir le cancer et la plupart des Belges n'associent le HPV qu'au cancer du col de l'utérus. Cependant, le HPV peut aussi causer le cancer de la gorge, de l'anus et du pénis chez les garçons.

Aussi pour les garçons

Il y a deux ans, le Conseil Supérieur de la Santé recommandait déjà d'étendre la vaccination contre le HPV aux garçons. Selon une étude récente du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE), cette extension présenterait également un rapport coût-efficacité favorable. Entre-temps, la Communauté flamande et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont décidé d'étendre la vaccination contre le HPV aux garçons à partir de septembre 2019.

Plus d’infos ?

Autres articles

22 mars 2019

Seul 1 Belge sur 2 connaît le papillomavirus humain

Les Belges ne sont pas bien informés sur le papillomavirus humain (HPV). Seul 1 citoyen sur 2 sait ce qu'est le HPV et de nombreuses personnes sous-estiment les risques liés à ce groupe de virus. C'est ce que montre une étude réalisée par MSD auprès de 1.000 personnes en Belgique.