Actu Malade
23 mars 2018

partagez

S’enregistrer comme donneur d’organes bientôt en ligne ou chez le médecin ?

Le nombre de donneurs d’organes augmente dans notre pays, mais plus de 1.200 personnes se trouvent toujours sur liste d’attente pour recevoir un organe. Une nouvelle proposition de loi entend dès lors simplifier l’enregistrement en tant que donneur d’organes : en ligne ou chez le médecin.

Etat des lieux

En Belgique, tout le monde est automatiquement donneur d'organes, à moins de s’y opposer explicitement. Cela paraît simple, mais dans la pratique cette réglementation engendre des tracasseries administratives. Lors d'un décès, le médecin demande en effet aux membres de la famille si un don d’organes est envisageable et la réponse est souvent négative. Sauf si la personne décédée s’est rendue à la commune pour faire enregistrer une déclaration de don d’organes. C’est précisément cette déclaration de donneur d’organes que la proposition de loi souhaite simplifier.

Faciliter le processus

Aller à la commune pour s’enregistrer comme donneur d’organes constitue encore un obstacle pour de nombreuses personnes. La proposition de loi souhaite permettre un enregistrement chez le médecin. Ce dernier est également la personne de confiance idéale pour bien discuter du don d’organes. Il devrait également être possible de s’enregistrer soi-même en ligne via la plateforme existante eHealth. Si cette information peut être liée au Dossier médical global, votre médecin sera aussi au courant de votre enregistrement.

Plus d’infos ?

Consultez le site de Beldonor !

 

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.