Qui veille sur l'aidant proche

Cela peut parfois aller vite. Une maladie, un accident, le début d'un traitement, une rééducation peuvent vous faire avoir subitement besoin d'aide. Heureusement, il y a toujours des gens qui se feront un plaisir d'apporter l'aide dont la personne a besoin. On les appelle les aidants proches. Et si c'était bientôt votre tour ?
Qui veille sur l'aidant proche

L'aidant proche

Vous avez décidé de prendre en charge les soins à apporter à un proche, à un ami ou à un voisin ? Et d'ainsi devenir aidant proche ? Sachez que l'aide que vous apporterez est d'une valeur inestimable, ce dont vous vous rendrez sans doute compte vous-même. D'un coup, votre rôle devient indispensable. vous abordez une période intense jalonnée de moments difficiles, et d'autres plus légers. Aux c ôtés de la personne que vous aidez, mais aussi auprès des autres soignants et intervenants.

Et si vous aviez besoin d'aide ?

Il est tout à fait possible que vous ne puissiez pas assumer seul toute l'aide dont a besoin la personne dépendante. Un supplément d'aide peut s'avérer nécessaire en fonction de la situation. C'est pourquoi la Mutualité Partena offre la possibilité d'envoyer un garde-malades bénévole. Cette personne peut vous soulager de certaines tâches, comme faire les courses, tenir compagnie, ou aider à la prise des repas. Elle peut aussi vous conseiller dans votre approche du patient. En tant que client de la Mutualité Partena, nous pouvons atténuer vos soucis contre une participation horaire de 2,5 euro pour la présence d'un bénévole. Ainsi, l'aidant proche reçoit de temps en temps l'occasion de reprendre haleine, et le personne aidée peut prolonger son séjour à son domicile.

Soutien financier et indemnité pour les aidants proches

Le soutien apporté à un proche ou à un ami dépendant peut être tellement exigeant qu'il empêche l'aidant d'encore travailler à plein temps. Certaines communes et les provinces de Flandre Orientale, d'Anvers et du Limbourg accordent une indemnité pour les personnes dépendantes. Informez-vous auprès de l'administration concernée : les montants accordés peuvent varier d'une commune à l'autre.

La Mutualité Partena soutient les aidants proches

Vous pouvez aussi compter sur l'aide de la Mutualité Partena. Outre l'assurance maladie, la Protection sociale flamande est aussi une protection obligatoire. Vous avez tout intérêt à rassembler les formalités administratives et médicales à une seule et même adresse. La Protection sociale flamande accorde ainsi une intervention mensuelle de 130 euros aux personnes lourdement dépendantes. Ce montant est destiné à alléger les dépenses non médicales auxquelles ces personnes doivent faire face.

Informez-vous bien

Vous vous posez de nombreuses questions. Ayez conscience que vous n'êtes pas seul pour les affronter. N'attendez pas trop longtemps pour vous informer correctement et découvrir toutes les possibilités offertes en matière d'aide et de soins à domicile. Pour ce faire, adressez-vous au Service Action Sociale de la Mutualité Partena. Il est à votre disposition dans nos agences en régions. Des travailleurs sociaux et des ergothérapeutes répondent à toutes vos questions, vous conseillent, et vous soutiennent, et tout cela gratuitement.

Autres articles

28 mars 2020

Un code pour aller chercher vos médicaments

On n’est jamais trop prudent face au coronavirus. C'est pourquoi les prestataires de soins de santé organisent des consultations téléphoniques. Mais que faire si vous avez besoin d'une ordonnance ? Pour prévenir la propagation du virus, votre médecin vous donnera le code de la prescription.
27 mars 2020

Coronavirus : ne faites pas de réserve inutile de médicaments

De nombreuses personnes se sont précipitées dans les pharmacies pour acheter des médicaments en vente libre en grande quantité. Pour l’instant, les stocks chez les grossistes sont encore suffisants, mais l’AFMPS appelle néanmoins les citoyens à ne pas constituer de réserves inutiles afin de ne pas provoquer de pénurie.
26 mars 2020

Coronavirus : préférez le paracétamol !

Vous avez des symptômes qui peuvent indiquer une infection liée au coronavirus, comme de la fièvre, des maux de gorge ou des symptômes grippaux ? Alors le paracétamol reste le premier choix !