partagez

Quels examens réaliser?

Un seul examen ne suffit pas pour poser un diagnostic, car une hypersensibilité peut survenir avec différents aliments, dans différents organes et parfois dans des circonstances particulières. De plus, les symptômes ne sont pas spécifiques. 
Quels examens réaliser?

Comment déterminer au mieux si vous souffrez ou non d’une allergie alimentaire?

La combinaison d’une anamnèse alimentaire, d’un examen immunologique et d’une élimination/provocation offre la meilleure chance d’avoir un diagnostic correct. Lors d’une anamnèse alimentaire, vous devez noter tout ce que vous mangez pendant quelques jours. Tout problème doit être mentionné. Cela permet d’identifier la cause potentielle.

En cas de suspicion d’allergie alimentaire, un examen immunologique est réalisé. Il s’agit souvent d’un test cutané et d’un examen sérologique. Tout cela peut être facilement confirmé par un test d’élimination/provocation. Lors de l’élimination, l’aliment suspect est complètement supprimé de l’alimentation. Ce test doit être poursuivi jusqu’à ce que les réactions allergiques aient disparu.

En l’absence d’amélioration et si le régime est bien suivi, vous pouvez déjà exclure un aliment. Si les réactions ont disparu, la provocation est réalisée. Les aliments suspectés sont réintroduits un par un, sous contrôle médical. Quand les réactions réapparaissent avec un aliment déterminé, vous savez que vous devrez faire très attention par la suite concernant sa consommation.

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.