Actu Malade
18 avril 2021

partagez

Prescription de médicaments : avec ou sans papier ?

A partir du 15 septembre 2021, en tant que patient, vous pourrez choisir de ne pas recevoir de preuve papier de votre prescription pour votre pharmacien. Qu'est-ce que cela signifie exactement ?
Prescription de médicaments : avec ou sans papier ?

Avec la Covid-19, la digitalisation s’est accélérée. Mais dans le domaine des soins de santé, l’évolution électronique est en cours depuis longtemps déjà. L'INAMI cherche des alternatives à la preuve papier de la prescription électronique. Le passage à une prescription "dématérialisée" s’opérera à partir du 15 septembre 2021. Mais qu'est-ce qui va changer exactement ?

Le processus de prescription sera entièrement digitalisé. Depuis le 1er janvier 2020, la prescription électronique est obligatoire : cela signifie que le médecin transmet de manière électronique au pharmacien les informations concernant votre prescription. Vous en recevez une preuve papier. Toutefois, à partir du 15 septembre 2021, en tant que patient, vous pourrez choisir de recevoir ou non cette preuve papier.

Le médecin aura ainsi plus de temps pour son patient. Et en tant que patient, vous pourrez également mieux gérer et suivre vos prescriptions. Grâce à cette digitalisation, un seul médicament sera prescrit par ordonnance. Ceci vous permettra de tenir à jour et d’organiser votre schéma de médication. Votre médecin et votre pharmacien auront dès lors une meilleure vue de la gestion par médicament.

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.