ActuMalade
17 décembre 2019

partagez

Près d'1 jeune enfant sur 4 prend au moins 1 médicament contre l'asthme

Près d’un quart des enfants de 2 à 6 ans prend au moins 1 médicament contre l'asthme. Heureusement, chez les enfants et les adolescents âgés de 7 à 18 ans, ce nombre passe à un peu moins de 1 sur 10. Les Mutualités Libres demandent qu'une plus grande attention soit accordée à la prévention des maladies respiratoires.

Plus souvent aux urgences et à l'hôpital

Tous les enfants qui prennent des médicaments contre l'asthme ne souffrent pas réellement de la maladie. Il est en effet difficile de poser un diagnostic. Ce n'est qu'à partir de l'âge de 6 ans que les médecins peuvent utiliser les tests respiratoires pour confirmer le diagnostic de l'asthme. Mais, au total, il s’agit encore et toujours d’1 enfant et adolescent de 2 à 18 ans sur 8 qui a pris un médicament contre l'asthme en 2018. Et ils sont plus susceptibles de se retrouver aux urgences : 30,3 %, contre 19,4 % pour les enfants et les adolescents qui ne prennent pas de médicaments contre l'asthme. Ils risquent également deux fois plus d’être hospitalisés avec une nuitée.

Prévention et bon accompagnement

La pollution atmosphérique et la fumée de tabac font partie des facteurs qui peuvent favoriser l’asthme. C'est pourquoi les Mutualités Libres demandent notamment de réduire la norme standard sur les particules fines à 10 microgrammes par mètre cube et par an. Un environnement non-fumeur est également essentiel pour préserver les voies respiratoires des enfants. De plus, les prestataires de soins doivent offrir un bon accompagnement aux parents et enfants sur l’asthme. Car la maladie a un impact physique, émotionnel et social.

Plus d’infos

Découvrez notre étude complète sur l'asthme chez les enfants et les adolescents.

Autres articles

04 janvier 2021

Quand les indemnités sont-elles payées ?

Si votre incapacité de travail est reconnue,vos revenus professionnels perdus sont remplacés par des indemnités d'incapacité de travail payées par la mutualité. Ceci vaut aussi pendant la période de congé de maternité. Si votre incapacité de travail dure plus d'1 an, vous passerez au statut d'invalide et percevrez des indemnités d'invalidité.
10 décembre 2020

Consultez vos données de santé en ligne

Saviez-vous que sur le site www.masante.be, vous disposez d'un aperçu en ligne de différentes données concernant votre santé ? Ce portail de santé en ligne est également appelé 'Personal Health Viewer'. 
10 décembre 2020

1 personne en incapacité de travail sur 4 souffre d'un trouble psychosocial

Comme le montre la dernière étude des Mutualités Libres, 1 diagnostic principal sur 4 au début de l’incapacité de travail concerne un trouble psychosocial. Les mêmes résultats révèlent également que ce sont principalement les femmes employées qui se retrouvent en incapacité de travail pour cause de burn-out, de dépression ou de troubles anxieux.