ActuMalade
25 juillet 2018

partagez

Patients satisfaits, hôpitaux récompensés

Depuis le 1er juillet 2018, une partie des moyens alloués aux hôpitaux belges dépend de la qualité des soins et de la satisfaction des patients. Le gouvernement souhaite ainsi encourager les hôpitaux à s’engager davantage encore sur la qualité plutôt que la quantité.

Plus le patient est satisfait, plus le score est élevé

Comment fonctionne ce nouveau système ? Tous les hôpitaux reçoivent un score sur 80 points de la part des autorités. Ils pourront notamment gagner des points en interrogeant les patients après leur admission.

Plus les patients sont satisfaits, plus le score de l’hôpital sera élevé. D'autres critères sont liés au traitement du cancer du sein et à une utilisation adéquate des antibiotiques pendant les opérations. L’objectif est d’élargir la liste des critères (et le budget lié) dans les prochaines années. 

Une fraction du budget total 

Cette adaptation s'inscrit dans le cadre de la réforme du financement des hôpitaux menée par la ministre de la Santé publique, Maggie De Block. Pour l'instant, seule une fraction du budget total (environ 6 millions d'euros) dépendra de la qualité des soins et de la satisfaction des patients.

Pas suffisamment pour un véritable séisme, mais un premier pas important !

 

Autres articles

Hospitalia Continuité : votre filet de sécurité si l’assurance hospitalisation de votre travail prend fin

Une opération, un accouchement, une hospitalisation en cas de maladie … Le risque que vous et les vôtres soyez confrontés à une hospitalisation ne doit pas être sous-estimé. Les frais grimpent très vite, ce qui fait qu’une assurance hospitalisation ne constitue pas un luxe superflu. Nous sommes nombreux à bénéficier de cet avantage par l’intermédiaire de notre travail. Et cet avantage est tout aussi intéressant pour votre partenaire et/ou vos enfants. Mais qu’arrivera-t-il si l’assurance hospitalisation de votre employeur prend fin, par ex. en cas de perte d’emploi ou de départ à la pension ?