ActuMalade
19 avril 2019

partagez

Nouvelles mesures en matière de médicaments : économie de 10 millions d’euros

Depuis le 1er avril 2019, 5 nouvelles mesures sont entrées en vigueur en matière de médicaments. Elles devraient permettre aux patients d’économiser 10 millions d'euros par an pour toute une série de médicaments. 

Réduction de prix en fonction du volume

Le prix de nombreux médicaments présents sur le marché depuis longtemps déjà dans notre pays n'a plus baissé depuis des années. Le gouvernement fédéral veut à présent changer la donne avec ce que l'on appelle le "volume cliff". Grâce à cette mesure, le prix de ces médicaments diminuera encore plus fortement en fonction du volume vendu. Le prix des médicaments pour lesquels il n’existe pas d’alternative générique continuera également à baisser grâce à cette mesure. 

Encore d’autres mesures

Le "volume cliff" est l'une des 5 nouvelles mesures qui devraient permettre aux patients d'économiser 10 millions d'euros par an. La définition de la "prescription bon marché" a notamment été renforcée et une plus grande partie des réductions reçues par les hôpitaux sur les prix des médicaments retournera à l'assurance des soins de santé.

Plus d’infos

Consultez le site de la ministre de la Santé publique Maggie De Block.

 

Article tags:

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.