Actu Malade
30 avril 2019

partagez

Nouveau questionnaire pour une aide sur mesure à la reprise du travail

Un nouveau questionnaire sera instauré pour évaluer si une personne peut reprendre le travail. Sur la base des réponses, la mutualité pourra définir un trajet de réintégration sur mesure, avec un accompagnement encore meilleur.

Un bon accompagnement à un stade précoce

En Belgique, plus de 400.000 travailleurs et indépendants sont en incapacité de travail depuis plus d'un an. Le nouveau questionnaire de la mutualité devrait permettre un accompagnement encore meilleur à un stade précoce de l'incapacité de travail. Selon Lode Godderis, chargé de cours au Centrum voor Omgeving en Gezondheid de la KU Leuven, c'est un facteur crucial. "Après un an, il est très difficile d’accompagner une personne vers la reprise de son travail. Il faut proposer aux patients un soutien avant le cap des trois mois. Ce soutien doit correspondre à la situation et aux besoins concrets des travailleurs malades."

15 questions

Le nouveau questionnaire comporte 15 questions qui portent notamment sur la santé, la situation professionnelle et l'évaluation par le patient lui-même de ses chances de reprendre le travail. Sur la base des réponses, la mutualité pourra définir un trajet de réintégration adapté aux besoins du patient. Un questionnaire complété fournit en effet au médecin-conseil des informations essentielles complémentaires à celles d’ordre médical.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la ministre de la Santé publique Maggie De Block !

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.