ActuMalade
07 novembre 2019

partagez

Nombre record de médecins qui optent pour la prescription électronique

5,3 millions : c’est le nombre de prescriptions électroniques de médicaments envoyées par les médecins en septembre. C'est un record, et c'est une bonne chose. Car à partir de 2020, cette prescription électronique sera obligatoire.

Quels avantages ?

De nombreux médecins n'ont pas attendu la date limite du 1er janvier 2020 pour utiliser la prescription électronique de médicaments. Bonne nouvelle, car cette prescription numérique n'a que des avantages. Si votre médecin envoie votre prescription par voie numérique à votre pharmacien, vous aurez la certitude que vos prestataires de soins auront une vue correcte sur les médicaments que vous prenez. Votre pharmacien ne devra plus déchiffrer les gribouillis. Et étant donné que tout se fait via l'application sécurisée Recip-e, la falsification est impossible.

Comment ça marche ?

Dans le cas d’une prescription électronique de médicaments, votre médecin vous remettra uniquement une feuille de papier comportant un code-barres. Votre pharmacien le scannera ensuite afin de récupérer la prescription dans le système. Plus tard, ce papier disparaîtra également et votre pharmacien récupérera l'ordonnance via votre eID. L'ensemble du processus sera alors sans papier. Important : sur le portail Masanté, vous pouvez consulter vous-même vos prescriptions en suspens et cliquer sur les notices électroniques.

Plus d’infos

Consultez le portail Masanté et le site de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block

Autres articles

05 novembre 2020

Vaccin contre la grippe : priorité aux personnes les plus vulnérables

Le vaccin contre la grippe devait être délivré en deux étapes cette année. Au cours de la première phase, la priorité a été donnée, entre autres, aux groupes à risque et aux personnes travaillant dans le secteur de la santé. Il a été décidé que la deuxième phase, qui s'adressait au reste de la population et devait commencer le 15 novembre, serait annulée.
05 novembre 2020

Covid-19 : quand se faire tester ?

Depuis le 21 octobre 2020, les autorités ont adapté la stratégie de testing du Covid-19. Seules les personnes présentant des symptômes qui pourraient indiquer une contamination au Covid-19 seront encore testées. Les personnes qui reviennent de voyage et celles qui ont été en contact rapproché avec une personne infectée mais qui ne présentent elles-mêmes aucun symptôme ne seront plus systématiquement soumises à un test. La raison ? Les capacités de test disponibles sont actuellement insuffisantes.