ActuMalade
07 novembre 2019

partagez

Nombre record de médecins qui optent pour la prescription électronique

5,3 millions : c’est le nombre de prescriptions électroniques de médicaments envoyées par les médecins en septembre. C'est un record, et c'est une bonne chose. Car à partir de 2020, cette prescription électronique sera obligatoire.

Quels avantages ?

De nombreux médecins n'ont pas attendu la date limite du 1er janvier 2020 pour utiliser la prescription électronique de médicaments. Bonne nouvelle, car cette prescription numérique n'a que des avantages. Si votre médecin envoie votre prescription par voie numérique à votre pharmacien, vous aurez la certitude que vos prestataires de soins auront une vue correcte sur les médicaments que vous prenez. Votre pharmacien ne devra plus déchiffrer les gribouillis. Et étant donné que tout se fait via l'application sécurisée Recip-e, la falsification est impossible.

Comment ça marche ?

Dans le cas d’une prescription électronique de médicaments, votre médecin vous remettra uniquement une feuille de papier comportant un code-barres. Votre pharmacien le scannera ensuite afin de récupérer la prescription dans le système. Plus tard, ce papier disparaîtra également et votre pharmacien récupérera l'ordonnance via votre eID. L'ensemble du processus sera alors sans papier. Important : sur le portail Masanté, vous pouvez consulter vous-même vos prescriptions en suspens et cliquer sur les notices électroniques.

Plus d’infos

Consultez le portail Masanté et le site de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.