Actu Malade
22 novembre 2021

partagez

La moitié de la population en sait peu sur le diabète

Connaissez-vous la différence entre le diabète de type 1 et le diabète de type 2 ? Si ce n'est pas le cas, vous n'êtes pas seul. Selon une enquête de la Ligue flamande contre le diabète, le citoyen moyen n'obtient qu'une note de 4,9 sur 10 à un test de connaissances sur le diabète. L'organisation souhaite dissiper les plus grands malentendus concernant cette maladie chronique. 
La moitié de la population en sait peu sur le diabète

Beaucoup de patients, mais peu de connaissances 

Toutes les 17 minutes, une personne est diagnostiquée diabétique en Flandre. Le nombre de patients continue d'augmenter fortement, mais notre connaissance de la maladie aussi. En moyenne, nous n'obtenons que 4,9 sur 10 à un test de connaissance du diabète. Le fait d'avoir un proche atteint de diabète ne change pas beaucoup ce score. Avec 5,4 sur 10, le score de ces personnes n'est pas beaucoup plus élevé que la moyenne. Par exemple, nous sommes 3 sur 10 ne savent pas exactement en quoi consiste le diabète et 5 sur 10 à ne pas connaître la différence entre le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

Le diabète en bref

Le diabète est une maladie chronique où le taux de sucre dans le sang est trop élevé. Dans notre pays, un adulte sur dix est atteint de diabète, dont 90 à 95 % de diabète de type 2. Le diabète augmente le risque d’infarctus, de thrombose, de problèmes rénaux et oculaires, surtout si la maladie est découverte tardivement. Si la maladie est détectée suffisamment tôt et traitée correctement, vous pouvez éviter ces complications. Mais plus d'une personne diabétique sur trois n'est pas diagnostiquée et ne reçoit donc pas le traitement et le suivi adéquats.

Les diabètes de type 1 et 2 et le diabète de grossesse sont les formes les plus courantes de diabète. En outre, 30 % des plus de 45 ans ont un risque accru de développer un diabète de type 2 et 5 % de la population se trouve dans la zone grise des valeurs de glycémie légèrement élevées (prédiabète). A ce stade, il est encore possible de revenir en arrière.

Calculez votre risque

L’association belge du Diabète propose un questionnaire vous permettant de calculer votre risque de développer un diabète de type 2. En cas de risque avéré, adressez-vous à votre médecin généraliste pour effectuer une prise de sang afin de déterminer votre taux de sucre dans le sang.
Sur cette base, le médecin évaluera aussi votre risque de maladies cardiovasculaires et vous orientera éventuellement vers un coach spécialisé, un accompagnement au sevrage tabagique ou un(e) diététicien(ne). 

Plus d’info

Surfez sur le site de l’Association belge du Diabète.

Comptez sur la Mutualité Partena 

Un traitement approprié permet de contenir les effets de cette maladie. Et grâce aux examens préventifs, il est possible de détecter le diabète à un stade précoce et d'éviter de nombreux problèmes.
Découvrez les interventions de la Mutualité Partena.

Article tags:

Autres articles

17 février 2019

Diminution des amputations chez les diabétiques en 10 ans

Il y a 10 ans, on pratiquait 7 fois plus d’amputations totales du pied chez les patients diabétiques que dans le reste de la population. Heureusement, le nombre d'opérations a diminué d'un tiers depuis lors. C'est la conclusion d'une nouvelle étude de l'Agence InterMutualiste (IMA).