Actu Malade
16 avril 2021

partagez

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.

E-Health Valley est un studio pour start-ups qui souhaite soutenir des projets prometteurs dans le domaine de l’e-santé intelligente. L’incubateur dispose d'un réseau de plus de 20 partenaires médicaux, technologiques, institutionnels et commerciaux. Il recherche des projets innovants et les aide à se développer davantage. De nouvelles entreprises peuvent ainsi se déployer de manière durable sur la route du succès.

E-Health Valley a l'ambition d'accueillir chaque année 10 jeunes entreprises au sein de son programme. Deux nouveaux projets viennent d’y être ajoutés. Il s’agit de la plateforme digitale PAGS, développée par des universités pour aider les parents, les enseignants et les psychologues à orienter les enfants autistes ; et de l’app belge Evoluno qui aide les entreprises à prévenir le burn-out. En ce mois d’avril, E-Health Valley lance un appel à projets sur le thème de l'exercice physique. Un autre suivra plus tard dans l’année sur le thème de l'oncologie. L'entreprise met en place son propre fonds d'investissement, dans lequel elle apportera un capital de 20 millions d'euros pour soutenir les start-ups de l’e-santé intelligente.

Ce soutien n’est pas uniquement financier... Après la pandémie de Covid, vous pourrez également visiter les bureaux d’ E-Health Valley à Anderlecht. Vous y trouverez un espace de coworking et un auditorium, lieux de rencontre pour tous les acteurs de la digitalisation des soins de santé.

Plus d'info

Surfez vers le site d'E-Health Valley.

Article tags:

Autres articles

23 novembre 2021

L'impact du coronavirus sur la mutualité

Les chiffres du coronavirus ne cessent d'augmenter. En tant que mutualité, nous en subissons aussi très durement l'mpact. De plus en plus de personnes tombent malades, ce qui signifie que nos collaborateurs doivent traiter davantage de documents. Il suffit de penser au remboursement des frais médicaux, au traitement des indemnités et des accords médicaux. Le coronavirus affecte malheureusement aussi nos collaborateurs, ce qui fait que nous devons absorber plus de travail avec moins de personnel, et que nous sommes moins disponibles par téléphone. Vous avez peut-être remarqué que les temps d'attente augmentent lorsque vous nous appelez.

Nous travaillons à notre accessibilité : ces derniers mois, nous avons déjà recruté 31 nouveaux collaborateurs pour renforcer nos équipes et nous prévoyons d'en embaucher 10 autres dans un avenir proche. Pour que vous puissiez compter sur le service que vous êtes en droit d'attendre de notre part. Nous vous remercions de votre compréhension.

DERNIERE MISE A JOUR : mardi 23 novembre 2021 (poursuivez votre lecture sous la photo)

18 novembre 2021

Pandémie de Covid-19 : moins d'antibiotiques, mais quand même trop !

Prêter attention à l'importance de l'utilisation correcte des antibiotiques afin de prévenir la résistance. C'est le message martelé à l'occasion de la "World Antimicrobial Awareness Week" (Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens. Une mauvaise utilisation des antibiotiques peut en effet rendre les bactéries résistantes, ce qui ne permet plus de traiter correctement les maladies graves.