ActuMalade
17 octobre 2019

partagez

Les Mutualités Libres veulent réduire le taux d'invalidité de 20 % d'ici 2025

Les Mutualités Libres veulent tout mettre en œuvre pour réduire de 20 % le taux de personnes en invalidité d'ici 2025. Comment atteindre cet objectif ambitieux ? A l'occasion de leur symposium, elles ont réuni tous les acteurs concernés pour réfléchir aux solutions possibles.

Quelles solutions ?

Tout d’abord et avant tout, une meilleure communication est nécessaire entre les prestataires de soins rassemblés autour du patient : le médecin-conseil de la mutualité, le médecin du travail et le médecin traitant. Par ailleurs, nous avons besoin d’une plus grande responsabilisation des employeurs en matière de bien-être au travail et de réinsertion professionnelle.

Selon les Mutualités Libres, nous devons en finir avec le préjugé selon lequel une personne en invalidité ne peut plus rien faire. Il est important de mettre l’accent sur les capacités restantes des malades de longue durée et sur leur accompagnement pendant le trajet de réintégration.

Reprendre le travail : quels facteurs de succès ?

Employeurs, patients, médecins du travail, médecins généralistes, médecins-conseils, le cabinet de la Ministre De Block... Tous participent au symposium des Mutualités Libres pour réfléchir ensemble à cette question cruciale : "Reprendre le travail : quels sont les facteurs de succès ?". Vous ne pouvez pas assister à cet événement ? Ne vous inquiétez pas, vous pouvez suivre le symposium intégralement sur notre page Twitter.

Plus d’infos

Surfez sur www.mloz.be 

 

Autres articles

26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.
22 juin 2020

Votre médecin utilise déjà eAttest ?

eAttest et eFact offrent de nombreux avantages : moins de tracasseries administratives, un remboursement plus rapide... Pas seulement pour vous, mais aussi pour votre médecin. Une étude des Mutualités Libres montre que de plus en plus de médecins se laissent convaincre par la prescription électronique. Votre médecin en fait-il partie ?