ActuMalade
09 février 2017

partagez

Les épileptiques prennent 12 médicaments différents par an

Antidépresseurs, antihypertenseurs, antidouleurs… Les patients épileptiques consomment en moyenne 12 médicaments différents par an pour traiter les nombreuses maladies chroniques dont ils souffrent. Selon la nouvelle étude des Mutualités Libres, l’épilepsie a encore d’autres conséquences : près d’1 épileptique sur 3 est en incapacité de travail pendant au moins un an et est hospitalisé pendant 40 jours en moyenne. 

Plusieurs médicaments 

Connue surtout pour les convulsions soudaines et spectaculaires qu’elle provoque, l’épilepsie reste encore largement méconnue. Pourtant, c’est un des troubles neurologiques les plus fréquents :  1 Belge sur 100 est épileptique et le nombre de patients a augmenté de 21 % en 5 ans seulement. C’est pourquoi les Mutualités Libres ont décidé de consacrer leur nouvelle étude aux patients épileptiques et à leurs dépenses de santé. Une des grosses surprises de l’étude concerne la consommation en médicaments des patients épileptiques. 

Ils prennent en effet en moyenne 12 médicaments différents par an, soit  2 fois plus que la population générale. Les principaux médicaments sont : des antiépileptiques bien sûr, mais aussi des antibiotiques, des antidouleurs, des antihypertenseurs, des antidépresseurs, etc. A côté de l’épilepsie, la majorité des patients sont atteints d’au moins 2 autres maladies chroniques. 

Invalidité et hospitalisations fréquentes 

L’épilepsie a une autre conséquence : l’incapacité de travail. En 2014, près d’1 épileptique sur 3 a été en invalidité (incapacité de travail pendant plus d’un an). Ils sont aussi plus fréquemment hospitalisés : 1 patient épileptique sur 3 séjourne à l’hôpital pendant 40 jours en moyenne alors que dans la population totale, 1 Belge sur 10 est hospitalisé pendant une durée moyenne de 13 jours.

Article tags:

Autres articles

04 janvier 2021

Quand les indemnités sont-elles payées ?

Si votre incapacité de travail est reconnue,vos revenus professionnels perdus sont remplacés par des indemnités d'incapacité de travail payées par la mutualité. Ceci vaut aussi pendant la période de congé de maternité. Si votre incapacité de travail dure plus d'1 an, vous passerez au statut d'invalide et percevrez des indemnités d'invalidité.
10 décembre 2020

Consultez vos données de santé en ligne

Saviez-vous que sur le site www.masante.be, vous disposez d'un aperçu en ligne de différentes données concernant votre santé ? Ce portail de santé en ligne est également appelé 'Personal Health Viewer'. 
10 décembre 2020

1 personne en incapacité de travail sur 4 souffre d'un trouble psychosocial

Comme le montre la dernière étude des Mutualités Libres, 1 diagnostic principal sur 4 au début de l’incapacité de travail concerne un trouble psychosocial. Les mêmes résultats révèlent également que ce sont principalement les femmes employées qui se retrouvent en incapacité de travail pour cause de burn-out, de dépression ou de troubles anxieux.