ActuMalade
29 août 2017

partagez

Le régime du tiers-payant obligatoire porte ses fruits

Depuis octobre 2015, les généralistes sont obligés d'appliquer le régime du tiers-payant pour les personnes qui bénéficient de l'intervention majorée. Cette mesure a atteint son objectif car depuis lors, le nombre de contacts entre ce groupe cible et les généralistes a augmenté de 6 %. 

Des soins de santé plus accessibles

Près d’1,9 million de Belges ont droit à l'intervention majorée. Grâce au système de tiers-payant obligatoire, ils ne paient plus que leur ticket modérateur chez le médecin généraliste et celui-ci facture le reste du montant directement à la mutualité. Cette mesure porte ses fruits, car depuis octobre 2015, le nombre de médecins généralistes qui appliquent ce système est passé de 60 à 86,5 %. Par ailleurs, le nombre de contacts entre les personnes bénéficiant de l'intervention majorée et leur généraliste a augmenté de 6 %. Selon la Ministre de la Santé publique Maggie De Block, les soins de santé sont donc devenus plus accessibles pour ce groupe cible. 

Pas encore tous les médecins généralistes...

Les médecins généralistes qui disposent des outils informatiques adéquats, les généralistes au sein des cabinets médicaux de groupe, les jeunes généralistes, les femmes généralistes,... sont les groupes de médecins qui appliquent correctement le régime de tiers-payant obligatoire selon les chiffres de l'Agence Intermutualiste (AIM). Les médecins plus âgés, de sexe masculin et qui exercent seuls sont ceux qui le font le moins. L'INAMI va dès lors leur envoyer une lettre de rappel et les suivre de manière rapprochée. 

Plus d'infos

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block.

 

 

Article tags:

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.