ActuMalade
20 septembre 2019

partagez

Le patient paie près de 1.500 euros de frais de sa poche pendant sa 1re année d'incapacité de travail

Pendant les 12 premiers mois d'incapacité de travail, les patients paient en moyenne 1.454 euros de leur poche pour leurs frais médicaux (tickets modérateurs et suppléments). Plus d'un sur deux est aussi atteint d'une pathologie chronique. Sans oublier que leurs revenus ont déjà considérablement baissé durant cette période... Les Mutualités Libres plaident en faveur d'une meilleure protection des malades chroniques contre ces suppléments en forte augmentation.
Le patient paie près de 1.500 euros de frais de sa poche pendant sa 1re année d'incapacité de travail

Principalement en raison des séjours à l'hôpital et des médicaments

En plus des remboursements effectués par l'assurance maladie obligatoire, les patients paient eux-mêmes entre 10 et 15 % du total annuel de leurs frais de soins de santé. Pendant les 12 premiers mois d'incapacité de travail, ce montant s'élève en moyenne à 1.454 euros. C'est environ 5 fois plus que la dépense moyenne des membres des Mutualités Libres âgés de 20 à 64 ans (285 euros). Les postes de dépenses les plus importants sont les frais d’hospitalisation et les médicaments. 

Vulnérabilité financière

Plus d'une personne sur deux souffre d'une pathologie chronique au début de son incapacité de travail primaire. En plus de la perte de revenu résultant de cette incapacité de travail, elles doivent également faire face à des suppléments élevés. Les Mutualités Libres insistent pour que des mesures soient mises en place afin de mieux protéger les malades chroniques contre ces coûts élevés.

Plus d’infos

Jetez un coup d'œil sur www.mloz.be