ActuMalade
06 décembre 2019

partagez

La VUB est la première "université compatissante" d'Europe

Tout le monde est un jour confronté à la maladie et/ou à la perte d’un être cher. La VUB (Vrije Universiteit Brussel) a dès lors aménagé un lieu de recueillement afin de laisser place à ce chagrin, au propre comme au figuré. L'université a également signé une charte en matière de deuil et de perte. Cela fait de l'institution la première "université compatissante" d'Europe.

Une place pour la souffrance et le réconfort

Un endroit où faire son deuil est très important, tant individuellement que collectivement. Avec ce nouveau lieu de recueillement, la VUB veut donner une place à la souffrance et au réconfort au sein de la communauté universitaire. C’est une manière pour l'université de reconnaître la maladie, le deuil et la perte comme faisant partie de cette communauté et pour impliquer tous les membres de cette communauté dans la sollicitude envers les personnes en deuil et en souffrance.

Élargir l'offre de soins

En plus de ce lieu de silence, la VUB a  également listé plusieurs autres actions concrètes dans une charte. L’université élargit notamment son offre de soins professionnels et propose des formations pour les enseignants et managers sur la façon de faire face au deuil, à la perte et à la maladie lorsqu'un collègue ou un étudiant y est confronté. De plus, des expositions, des débats et des conférences donneront davantage de visibilité aux soins et à la maladie au sein de la communauté universitaire.

 

Article tags:

Autres articles

28 mars 2020

Un code pour aller chercher vos médicaments

On n’est jamais trop prudent face au coronavirus. C'est pourquoi les prestataires de soins de santé organisent des consultations téléphoniques. Mais que faire si vous avez besoin d'une ordonnance ? Pour prévenir la propagation du virus, votre médecin vous donnera le code de la prescription.
27 mars 2020

Coronavirus : ne faites pas de réserve inutile de médicaments

De nombreuses personnes se sont précipitées dans les pharmacies pour acheter des médicaments en vente libre en grande quantité. Pour l’instant, les stocks chez les grossistes sont encore suffisants, mais l’AFMPS appelle néanmoins les citoyens à ne pas constituer de réserves inutiles afin de ne pas provoquer de pénurie.