ActuMalade
07 juin 2017

partagez

La recherche contre le cancer avance-t-elle lentement ?

Pour 7 Belges sur 10, la recherche contre le cancer n'est pas assez rapide. Et pourtant, elle n'a jamais fait autant de progrès depuis 30 ans, notamment avec l'introduction de l'immunothérapie. Ce sont les résultats d'une enquête d'Ipsos, à la demande de MSD Belgium. 

Décalage entre la perception et les connaissances

D'une part, 7 Belges sur 10 pensent que la recherche contre le cancer avance lentement, mais d'autre part 6 concitoyens sur 10 sont optimistes quant à la chance d'un jour vaincre le cancer. Les Belges ont d'ailleurs également de bonnes connaissances sur la maladie. Il y a donc un décalage entre la perception de la recherche contre le cancer et les connaissances. A l’heure actuelle, l'immunothérapie représente néanmoins une révolution dans l'approche du cancer. Depuis peu, les médecins peuvent même déjà appliquer cette thérapie au cancer du poumon.

1 Belge sur 2 pense avoir un jour le cancer

Un peu plus de la moitié des Belges (54 %) craint d'être un jour confronté au cancer personnellement. Ils redoutent surtout la douleur physique (24 %), suivie des conséquences sur leur famille et leurs proches (22 %) et la dégradation de la qualité de vie (21 %). Ces conséquences sur la famille et les proches sont même la principale préoccupation (28 %) des adultes entre 35 et 48 ans. 
 

Autres articles