ActuMalade
03 mai 2019

partagez

L’intervention majorée bientôt plus accessible pour les indépendants

Les travailleurs indépendants à faible revenu paieront moins pour leurs soins de santé. L’intervention majorée leur sera plus accessible. Le Conseil des ministres a récemment approuvé cette proposition de la ministre de la Santé publique Maggie De Block.

Même calcul que pour les salariés

Les indépendants auront bientôt droit plus rapidement à l’intervention majorée. Grâce à cela, ils paieront moins pour leurs soins de santé et auront aussi droit à d’autres avantages financiers. Désormais, les indépendants pourront déduire leurs cotisations personnelles de sécurité sociale lors du calcul de leurs revenus. Ce n'était pas le cas auparavant. Comme pour les salariés, les cotisations personnelles de sécurité sociale ne sont plus prises en compte pour déterminer si le revenu est inférieur au plafond. 

Un exemple concret

René a 58 ans et possède une ferme. En 2018, il a gagné 23.700 euros. Sur ce montant, il a versé 20,5 % (4.858,5 euros) de cotisations personnelles de sécurité sociale. Il n'a donc gagné en réalité que 18.841,5 euros. Le plafond pour le droit à l'intervention majorée demandée en 2019 a été fixé à 18.855,63 euros. Auparavant, René ne pouvait pas en bénéficier, mais grâce à ce nouveau règlement, il le pourra. 

Plus d’infos

Consultez le site de la ministre de la Santé publique Maggie De Block.

 

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.