ActuMalade
26 janvier 2017

partagez

Kinésithérapie pour fibromyalgie : les points sur les i

La presse déclarait récemment que les autorités ne rembourseraient plus que 18 séances de kinésithérapie au lieu de 60 pour les personnes atteintes de fibromyalgie. La Ministre de la Santé publique Maggie De Block espérerait ainsi économiser 4,2 millions d’euros grâce à cette mesure. Cette annonce n’est pas tout à fait correcte. Mais en quoi consiste donc cette mesure ?

Pas limité à 18 séances

Soyons clairs, les autorités ne souhaitent pas diminuer drastiquement le nombre de séances de kinésithérapie remboursées de 60 à 18. La nouvelle réglementation donne en effet droit au remboursement de 18 séances de kinésithérapie aux patients atteints de fibromyalgie comme c’était le cas auparavant, mais un médecin peut ensuite prescrire 18 nouvelles séances. Les patients bénéficient d'une intervention de leur mutualité pour ces nouvelles séances également, même s’ils doivent débourser plus. 

45 minutes au lieu de 30

De plus, grâce à la nouvelle réglementation, les séances ne dureront plus 30 mais 45 minutes, soit 15 minutes de plus par séance. L’administration pour demander ces séances a également été simplifiée. Une prescription du médecin traitant suffit à présent pour que les patients atteints de fibromyalgie puissent suivre des séances de kinésithérapie.

Autres articles

05 janvier 2021

1 personne en incapacité de travail sur 4 souffre d'un trouble psychosocial

Comme le montre la dernière étude des Mutualités Libres, 1 diagnostic principal sur 4 au début de l’incapacité de travail concerne un trouble psychosocial. Les mêmes résultats révèlent également que ce sont principalement les femmes employées qui se retrouvent en incapacité de travail pour cause de burn-out, de dépression ou de troubles anxieux.
04 janvier 2021

Quand les indemnités sont-elles payées ?

Si votre incapacité de travail est reconnue,vos revenus professionnels perdus sont remplacés par des indemnités d'incapacité de travail payées par la mutualité. Ceci vaut aussi pendant la période de congé de maternité. Si votre incapacité de travail dure plus d'1 an, vous passerez au statut d'invalide et percevrez des indemnités d'invalidité.