ActuMalade
26 janvier 2017

partagez

Kinésithérapie pour fibromyalgie : les points sur les i

La presse déclarait récemment que les autorités ne rembourseraient plus que 18 séances de kinésithérapie au lieu de 60 pour les personnes atteintes de fibromyalgie. La Ministre de la Santé publique Maggie De Block espérerait ainsi économiser 4,2 millions d’euros grâce à cette mesure. Cette annonce n’est pas tout à fait correcte. Mais en quoi consiste donc cette mesure ?

Pas limité à 18 séances

Soyons clairs, les autorités ne souhaitent pas diminuer drastiquement le nombre de séances de kinésithérapie remboursées de 60 à 18. La nouvelle réglementation donne en effet droit au remboursement de 18 séances de kinésithérapie aux patients atteints de fibromyalgie comme c’était le cas auparavant, mais un médecin peut ensuite prescrire 18 nouvelles séances. Les patients bénéficient d'une intervention de leur mutualité pour ces nouvelles séances également, même s’ils doivent débourser plus. 

45 minutes au lieu de 30

De plus, grâce à la nouvelle réglementation, les séances ne dureront plus 30 mais 45 minutes, soit 15 minutes de plus par séance. L’administration pour demander ces séances a également été simplifiée. Une prescription du médecin traitant suffit à présent pour que les patients atteints de fibromyalgie puissent suivre des séances de kinésithérapie.

Autres articles

26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.
22 juin 2020

Votre médecin utilise déjà eAttest ?

eAttest et eFact offrent de nombreux avantages : moins de tracasseries administratives, un remboursement plus rapide... Pas seulement pour vous, mais aussi pour votre médecin. Une étude des Mutualités Libres montre que de plus en plus de médecins se laissent convaincre par la prescription électronique. Votre médecin en fait-il partie ?