ActuMalade
28 février 2018

partagez

Journée des maladies rares : participez à une étude transfrontalière

La nouvelle édition de la Journée des Maladies rares du 28 février se déroule sous le signe de l’implication des patients dans la recherche scientifique. Vous souhaitez contribuer à des études sur les maladies rares ? Participez alors au "projet EMRaDi" dans l’Euregio Meuse-Rhin .

Pour les patients, les proches et les prestataires de soins

Les maladies rares sont peut-être rares, mais les patients ne le sont pas. Rien que dans l’Euregio Meuse-Rhin, 300.000 personnes en souffrent. En vue d’améliorer les soins de santé transfrontaliers pour ces patients, plusieurs partenaires, dont les Mutualités Libres, ont décidé d’unir leurs forces pour lancer une nouvelle étude. Pour ce projet, ils recherchent des patients atteints de l’une des maladies sélectionnées, leurs proches, des organisations de patients et des prestataires de soins dans 5 régions en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. 

Répertorier les difficultés

Les personnes confrontées à une maladie rare doivent pouvoir bénéficier d’un traitement médical de qualité tout près de chez elles. Au sein de l’Euregio Meuse-Rhin, on s’attend à ce que les patients aillent fréquemment se faire soigner chez un prestataire étranger. Le projet EMRaDi souhaite, au travers d’interviews et de groupes ciblés, identifier les difficultés rencontrées par ces patients afin d’améliorer leur trajet de soins. 

Important : le projet EMRaDi est soutenu par l’Union européenne, le Fonds européen de développement régional et les autorités régionales.

Participer

Vous souhaitez participer ? Complétez alors le formulaire sur le site ou envoyez un e-mail .

Article tags:

Autres articles

26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.
22 juin 2020

Votre médecin utilise déjà eAttest ?

eAttest et eFact offrent de nombreux avantages : moins de tracasseries administratives, un remboursement plus rapide... Pas seulement pour vous, mais aussi pour votre médecin. Une étude des Mutualités Libres montre que de plus en plus de médecins se laissent convaincre par la prescription électronique. Votre médecin en fait-il partie ?