ActuMalade
21 mai 2018

partagez

Guérison plus rapide sans pyjama

Un patient qui ne reste pas en pyjama oublie plus vite qu’il est malade et sort aussi plus rapidement du lit. C’est pourquoi les hôpitaux universitaires de Bruxelles et Louvain stimulent dorénavant leurs patients à abandonner leur pyjama. 

"Je suis en pyjama. Je dois rester au lit"

Laissez les patients alités troquer le plus rapidement possible leur pyjama pour leurs vêtements habituels.
Professeur Jane Cummings du service de santé britannique National Health Service
Un conseil déjà mis en pratique par l’UZ Brussel et l’UZ Leuven. "Nous remarquons que les patients portant leurs propres vêtements seront plus rapidement disposés à traîner dans le couloir que ceux en pyjama. Et le fait qu’ils se baladent est souvent une bonne chose, certainement pour les patients plus âgés. Leur fonctionnalité, force musculaire et condition régressent rapidement s’ils restent alités trop longtemps", explique Paul Giepmans de l’UZ Leuven. 

Contact avec d’autres patients

Quitter le lit plus vite n’offre pas seulement un avantage physique. Le contact avec d’autres patients est également très important.

Les personnes mobiles peuvent au moins faire un brin de causette dans le couloir avec d’autres personnes. Ce comportement combat la solitude et donc son impact négatif sur la santé. Les faire quitter le lit plus rapidement est donc une bonne idée.
Psychologue social Alain Van Hiel.

Autres articles

06 décembre 2019

Comment mieux impliquer les patients dans la recherche scientifique ?

En tant que patient, vous possédez quelque chose d'essentiel : la connaissance de votre maladie. Cette expérience est toutefois encore trop peu exploitée par les institutions de recherche. C’est pourquoi le Centre fédéral d’Expertise des soins de santé (KCE) a formulé 18 prises de position afin de renforcer et d'améliorer l’implication des patients dans ses études.
06 décembre 2019

La VUB est la première "université compatissante" d'Europe

Tout le monde est un jour confronté à la maladie et/ou à la perte d’un être cher. La VUB (Vrije Universiteit Brussel) a dès lors aménagé un lieu de recueillement afin de laisser place à ce chagrin, au propre comme au figuré. L'université a également signé une charte en matière de deuil et de perte. Cela fait de l'institution la première "université compatissante" d'Europe.
06 décembre 2019

9 pays européens unis pour des médicaments à prix abordable

Quels sont les nouveaux médicaments onéreux qui seront bientôt disponibles sur le marché ? Pour répondre à cette question, 9 pays européens, dont la Belgique, vont unir leurs forces. Cette collaboration doit permettre, entre autres, de négocier de meilleurs prix pour les médicaments.