ActuMalade
12 novembre 2018

partagez

Explosion de la chirurgie de l'obésité en 5 ans

De plus en plus de Belges recourent à la chirurgie bariatrique. Le nombre d’opérations a augmenté de moitié ces cinq dernières années. 14.173 interventions ont été pratiquées en 2017. C'est ce que révèlent les chiffres de l’INAMI !

L’opération est le point de départ

Les médecins insistent sur le fait que la chirurgie de l'obésité n'est pas une cure miracle, mais le point de départ du traitement. Après l’intervention, le patient doit adapter son style de vie en mangeant de façon équilibrée et en faisant suffisamment d’exercice. Un bon suivi par un médecin, un nutritionniste ou un psychologue joue un rôle important à cet égard. Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) va réaliser une étude pour déterminer la trajectoire de suivi idéale d'une chirurgie bariatrique. 

Chiffres similaires aux Mutualités Libres

Au cours des dernières années, le nombre d'interventions chirurgicales pour obésité a également explosé aux Mutualités Libres : une augmentation de 82 % sur 6 ans. Ce sont surtout les femmes qui se font opérer : 7 opérations sur 10. Ces dernières se font aussi opérer plus tôt (40 ans) que les messieurs (44 ans). Les suppléments facturés aux patients se sont également envolés : +53 %.

Plus d’infos ?

Découvrez tous les chiffres dans notre étude sur www.mloz.be !

Article tags:

Autres articles

28 mars 2020

Un code pour aller chercher vos médicaments

On n’est jamais trop prudent face au coronavirus. C'est pourquoi les prestataires de soins de santé organisent des consultations téléphoniques. Mais que faire si vous avez besoin d'une ordonnance ? Pour prévenir la propagation du virus, votre médecin vous donnera le code de la prescription.
27 mars 2020

Coronavirus : ne faites pas de réserve inutile de médicaments

De nombreuses personnes se sont précipitées dans les pharmacies pour acheter des médicaments en vente libre en grande quantité. Pour l’instant, les stocks chez les grossistes sont encore suffisants, mais l’AFMPS appelle néanmoins les citoyens à ne pas constituer de réserves inutiles afin de ne pas provoquer de pénurie.
26 mars 2020

Coronavirus : préférez le paracétamol !

Vous avez des symptômes qui peuvent indiquer une infection liée au coronavirus, comme de la fièvre, des maux de gorge ou des symptômes grippaux ? Alors le paracétamol reste le premier choix !