ActuMalade
12 novembre 2018

partagez

Explosion de la chirurgie de l'obésité en 5 ans

De plus en plus de Belges recourent à la chirurgie bariatrique. Le nombre d’opérations a augmenté de moitié ces cinq dernières années. 14.173 interventions ont été pratiquées en 2017. C'est ce que révèlent les chiffres de l’INAMI !

L’opération est le point de départ

Les médecins insistent sur le fait que la chirurgie de l'obésité n'est pas une cure miracle, mais le point de départ du traitement. Après l’intervention, le patient doit adapter son style de vie en mangeant de façon équilibrée et en faisant suffisamment d’exercice. Un bon suivi par un médecin, un nutritionniste ou un psychologue joue un rôle important à cet égard. Le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) va réaliser une étude pour déterminer la trajectoire de suivi idéale d'une chirurgie bariatrique. 

Chiffres similaires aux Mutualités Libres

Au cours des dernières années, le nombre d'interventions chirurgicales pour obésité a également explosé aux Mutualités Libres : une augmentation de 82 % sur 6 ans. Ce sont surtout les femmes qui se font opérer : 7 opérations sur 10. Ces dernières se font aussi opérer plus tôt (40 ans) que les messieurs (44 ans). Les suppléments facturés aux patients se sont également envolés : +53 %.

Plus d’infos ?

Découvrez tous les chiffres dans notre étude sur www.mloz.be !

Article tags:

Autres articles

05 janvier 2021

1 personne en incapacité de travail sur 4 souffre d'un trouble psychosocial

Comme le montre la dernière étude des Mutualités Libres, 1 diagnostic principal sur 4 au début de l’incapacité de travail concerne un trouble psychosocial. Les mêmes résultats révèlent également que ce sont principalement les femmes employées qui se retrouvent en incapacité de travail pour cause de burn-out, de dépression ou de troubles anxieux.
04 janvier 2021

Quand les indemnités sont-elles payées ?

Si votre incapacité de travail est reconnue,vos revenus professionnels perdus sont remplacés par des indemnités d'incapacité de travail payées par la mutualité. Ceci vaut aussi pendant la période de congé de maternité. Si votre incapacité de travail dure plus d'1 an, vous passerez au statut d'invalide et percevrez des indemnités d'invalidité.