Actu Malade
14 décembre 2018

partagez

L’entretien avec votre médecin sur les soins en fin de vie bientôt remboursé

Quels soins voulez-vous recevoir à la fin de votre vie ? Pour éviter les situations difficiles, il est préférable que les patients en soins palliatifs en parlent au préalable avec leur médecin. Les autorités fédérales et l'INAMI travaillent actuellement au remboursement de ces entretiens.

Prévenir beaucoup de chagrin et de misère

Il va de soi que vous souhaitez pouvoir choisir vous-même le traitement que vous allez recevoir dans la dernière phase de votre vie. Et en fin de compte, comment vous voulez mourir, même si ce n'est pas encore à l’ordre du jour. Une telle planification anticipée des soins pour les patients palliatifs peut épargner beaucoup de chagrin et de misère. Ces entretiens permettent de discuter des souhaits du patient et c'est très important pour un sujet aussi sensible.

Honoraire spécifique pour les médecins

Au cours de cette discussion, le médecin s’entretient avec le patient des objectifs de soins et de la personne qui pourra être son représentant légal. Cela peut éventuellement conduire à l’établissement d’une déclaration de volonté. Afin d'inciter les médecins à avoir cette conversation, un honoraire spécifique sera désormais applicable. Les autorités fédérales ont prévu plus de 6 millions d'euros à cet effet. C’est l’INAMI qui développera plus avant les modalités de ce remboursement.

Plus d’infos ?

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block !

Article tags:

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.