ActuMalade
27 avril 2018

partagez

En incapacité de travail, et au travail à temps partiel

Vous êtes en incapacité de travail et aimeriez reprendre vos activités ? Vous pouvez revenir sur le marché du travail en reprenant progressivement le travail. Demandez-en l'autorisation préalable à la mutualité !

Vous voudriez reprendre le travail à temps partiel ?

Si vous êtes en incapacité de travail et percevez des indemnités de la mutualité, vous devez interrompre toutes vos activités. si vous n'êtes pas encore complètement rétabli mais que vous souhaitiez exercer une activité, comme un travail bénévole, une activité non rémunérée, une activité indépendante ou salariée, demandez toujours l'autorisation préalable du médecin conseil de la mutualité. Si vous ne demandez pas son autorisation préalable, vous pourriez perdre la totalité de vos indemnités !

Vous êtes salarié(e)

En tant que salarié(e), vous ne devez pas attendre d'avoir des nouvelles du médecin conseil à propos de l'approbation de votre demande. vous pouvez reprendre  le travail à temps partiel dès le jour suivant celui où vous avez introduit votre demande auprès de la mutualité.

Attention ! En raison d'une modification de la loi décidée par les autorités, le mode de calcul des indemnités pour les personnes travaillant à temps partiel pendant une période d'incapacité de travail, a changé depuis le 1e avril 2018. Vous aimeriez savoir si quelque chose change pour vos indemnités, suite à cette modification législative ? Ou étant en incapacité de travail, vous aimeriez savoir ce que vous devez faire pour reprendre le travail à temps partiel ? Découvrez ci-dessous ce qu'il faut savoir :

Vous êtes indépendant(e)

Ne reprenez jamais le travail à temps partiel sans l'autorisation du médecin conseil de la mutualité. Attendez son accord avant de reprendre le travail.

Comment introduire votre demande ? Comment vos indemnités sont-elles calculées ? Découvrez-le dans la rubrique indépendant.

Autres articles

09 octobre 2020

MyCareNet : une source fiable pour les autorisations de remboursement de médicaments

Certains médicaments sont soumis à des conditions de remboursement spécifiques. Si c’est le cas, vous devez obtenir l'accord préalable d'un médecin-conseil de votre mutualité. Lorsque vous recevez cette autorisation, elle est également enregistrée dans la base de données MyCareNet. En tant que patient, vous la recevez sur papier à titre purement informatif.