ActuMalade
22 janvier 2018

partagez

En incapacité de travail à temps partiel ? Vos indemnités seront désormais calculées autrement.

Si vous êtes en incapacité de travail , et que vous travailliez à temps partiel avec l’autorisation du médecin conseil, le calcul de vos indemnités est adapté depuis le 1er avril 2018.
En incapacité de travail à temps partiel ? Vos indemnités seront désormais calculées autrement.

Dans le dernier numéro de notre magazine Profil, nous avions indiqué que le nouveau mode de calcul serait introduit à partir du 1er janvier 2018. En fait, ce ne sera le cas qu’à partir du 1er avril 2018

Comment vos indemnités seront calculées ?

Le calcul de vos indemnités est adapté depuis le 1er avril 2018. Cette adaptation se fera progressivement pour les personnes ayant reçu une telle autorisation avant le 1/4/2018.

Si vous recevez une première autorisation en 2018, nous utiliserons directement le nouveau mode de calcul. Les indemnités ne seront plus calculées sur base du salaire, mais en fonction du nombre d’heures de travail, et de ce qu’on appelle la ‘fraction d’occupation’. Cette fraction est exprimée en Q/S : Q représentant le nombre d’heures effectives de travail, et S le nombre d’heures de travail normal d’un salarié (info fournie par l’employeur). Vos indemnités ne sont pas complètement réduites : 20% des indemnités sont exonérés de la ‘fraction d’occupation’.

Un exemple : Vous êtes en incapacité de travail et percevez des indemnités de 50 euros par jour.

  • Q : Le médecin conseil vous autorise à travailler 10h par semaine.
  • S : Le nombre d’heures de travail normal pour votre travail est de 38.
  • Q/S donne ainsi 10/38 = 26,31%.
  • 20% en sont exonérés.
  • Vos indemnités journalières sont réduites de 6% : 50 euros - 6% = 47 euros.

Plus d'info

Pour en savoir davantage sur le travail à temps partiel pour les salariés, chômeurs, indépendants.

Autres articles

28 novembre 2019

Quels sont nos besoins en matière de soins de santé mentale ?

Les soins de santé mentale répondent-ils à nos besoins ? C’est ce qu’a voulu vérifier le Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) dans une nouvelle étude. Cela s'est toutefois avéré impossible, car il n'existe pas de chiffres fiables sur ces besoins. 

Medicalia rembourse 75% de vos frais médicaux en dehors des hospitalisations

Une blessure en faisant du sport, des maux de dos, des problèmes alimentaires... cela peut arriver à tout le monde. Et les prestations d'un ostéopathe, d'un homéopathe, d'un diététicien ou d'un psychologue sont rarement remboursées. Medicalia vous évite des soucis : cette assurance complémentaire de la Mutualité Partena réduit vos frais médicaux de 75%.