ActuMalade
12 février 2016

partagez

Deux Belges sur trois pensent avoir un jour le cancer

Une enquête de Ipsos révèle que 62 % des Belges pensent qu'ils seront un jour ou l'autre atteints d'un cancer. Mais gardons espoir : les résultats des tests de traitements par immunothérapie sont très prometteurs. 

Crainte de l'issue fatale

La peur du cancer se porte bien en Belgique. 62 % des Belges estiment qu'ils courent un risque élevé à très élevé d'affronter un jour la maladie. C'est surtout la possibilité d'y laisser sa peau qui effraie de nombreux compatriotes. Ils craignent aussi l'impact du cancer sur leur famille. 

La peur de la douleur et de la détérioration de la qualité de vie arrive en troisième position. Le Belge ne s'avoue quand même pas défaitiste pour autant : 64 % des participants à l'enquête pensent que la recherche pourra éradiquer le cancer, mais seulement à long terme. 

De nouvelles perspectives grâce à l'immunothérapie

Heureusement, la recherche contre le cancer ne cesse de progresser ! Les résultats de test d'un traitement par immunothérapie sont très encourageants. Chez plus d'un patient sur trois atteint d'un cancer de la peau à un stade avancé, la maladie a reculé de manière significative grâce à ce traitement. Contrairement à la chimiothérapie, l'immunothérapie stimule le système immunitaire du patient afin d'attaquer la tumeur sans endommager les cellules saines.

Autres articles

22 mars 2019

Seul 1 Belge sur 2 connaît le papillomavirus humain

Les Belges ne sont pas bien informés sur le papillomavirus humain (HPV). Seul 1 citoyen sur 2 sait ce qu'est le HPV et de nombreuses personnes sous-estiment les risques liés à ce groupe de virus. C'est ce que montre une étude réalisée par MSD auprès de 1.000 personnes en Belgique.