ActuMalade
16 octobre 2017

partagez

Des soins palliatifs pas assez longs pour de nombreuses personnes âgées

Seule 1 personne âgée sur 3 bénéficie de soins palliatifs 3 mois avant son décès. La moitié d’entre elles n’en reçoivent que deux semaines avant de mourir. Ces chiffres relayés par De Standaard proviennent des données récoltées par le groupe de recherche End-of-Life Care de la VUB et de l’UGent.

Des soins qui ne se résument pas à "aider à mourir"

Les soins palliatifs permettent d’augmenter la qualité de vie et, dans certains cas, peuvent même encore prolonger la durée de vie des malades. Ils ne servent pas uniquement à accompagner le patient vers la mort. Pourtant, pour de nombreuses personnes âgées, ces soins ne sont pas dispensés longtemps. Seule 1 personne âgée sur 3 reçoit déjà des soins palliatifs trois mois avant le décès, et la moitié d’entre elles n’en bénéficie que deux semaines avant de mourir. Pour un quart d’entre elles, la durée des soins palliatifs est même encore plus brève.

Une croissance limitée dans les hôpitaux

Parmi tous les plus de 65 ans qui ne sont pas décédés subitement, seuls 39 % recevaient des soins palliatifs en 2005. En 2014, ce taux atteignait déjà 63 %. Une hausse significative c’est vrai, mais dans les résidences-services, la moitié des pensionnaires qui ne sont pas décédés subitement ne reçoivent encore aucun soin palliatif. Dans les hôpitaux, ces soins restent très limités en raison du petit nombre de lits disponibles au sein des unités spécialisées.

Plus d'infos

Surfez sur www.endoflifecare.be.  

 

Autres articles

26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.
22 juin 2020

Votre médecin utilise déjà eAttest ?

eAttest et eFact offrent de nombreux avantages : moins de tracasseries administratives, un remboursement plus rapide... Pas seulement pour vous, mais aussi pour votre médecin. Une étude des Mutualités Libres montre que de plus en plus de médecins se laissent convaincre par la prescription électronique. Votre médecin en fait-il partie ?