ActuMalade
28 mai 2020

partagez

Des prestataires de soins ne peuvent pas facturer un supplément corona

Le coronavirus a provoqué la mise ne place de mesure extraordinaires pour tout le monde. Les prestataires de soins aussi ont besoin de plus d’équipements de protection que d'habitude. La Ministre de la Santé publique Maggie De Block vient d’annoncer une intervention financière pour les prestataires de soins de santé. L'objectif est de ne pas faire supporter ces frais au patient.

Aucun prestataire de soins n’est autorisé à facturer un "supplément corona" à son patient. Cette nouvelle mesure s'applique aux prestataires de soins de santé conventionnés ou non. Cette décision n'a pas d'impact concret pour vous en tant que patient. Mais elle vous garantira que votre prestataire de soins ne vous facture pas ces frais supplémentaires.

L'interdiction prend effet rétroactivement à partir du 4 mai. Si on vous a facturé un supplément corona depuis le 4 mai, vous pouvez contacter directement votre prestataire de soins afin de demander un remboursement. En cas de problème, vous pouvez contacter le service Défense des membres de votre mutualité.

Dès qu’il sera prêt, le régime d'indemnisation des prestataires entrera aussi en vigueur rétroactivement à partir du 4 mai.

Article tags:

Autres articles

24 novembre 2020

Antibiotiques : utilisez-les à bon escient

La Belgique est l'un des pays d'Europe où la consommation d’antibiotiques est la plus élevée. Ceux-ci sont nécessaires, mais leur utilisation excessive entraîne l'émergence de bactéries multirésistantes dangereuses. 
05 novembre 2020

Vaccin contre la grippe : priorité aux personnes les plus vulnérables

Le vaccin contre la grippe devait être délivré en deux étapes cette année. Au cours de la première phase, la priorité a été donnée, entre autres, aux groupes à risque et aux personnes travaillant dans le secteur de la santé. Il a été décidé que la deuxième phase, qui s'adressait au reste de la population et devait commencer le 15 novembre, serait annulée.