ActuMalade
22 juin 2020

partagez

Dépistage Covid-19 : quel test pour quelle utilisation ?

On entend de plus en plus parler des tests de dépistage du Covid-19. Mais en quoi consiste ces tests ? Où sont-ils réalisés ? Sont-ils remboursés ? 

Tests PCR et antigéniques : un diagnostic précoce

Les tests PCR sont, à ce jour, les seuls recommandés pour le diagnostic précoce du Covid-19. Ils reposent sur le principe de la détection du matériel génétique du virus. A côté de ces tests PCR, le test antigénique repose sur le même principe, mais il est plus rapide. Moins performant que le test PCR, le test antigénique doit toujours être confirmé par un test PCR, en cas de résultat négatif. Ces deux types de tests sont effectués sur un prélèvement à l’intérieur des narines. Ces prélèvements doivent être réalisés par votre médecin traitant, dans les maisons de repos, dans les hôpitaux ou les centres de triage et de prélèvement.

Votre mutualité rembourse entièrement ces deux types de tests, s’ils sont effectués pour les bonnes indications médicales et dans un laboratoire de biologie clinique reconnu. 

Les tests sérologiques : un outil de confirmation 

Les tests sérologiques mettent quant à eux en évidence la présence d’anticorps fabriqués suite à un contact avec le virus. Ils peuvent être effectués minimum sept jours après l’apparition des symptômes, le temps que l’organisme produise ces anticorps. Ces tests sont donc utiles après sept jours de symptômes, comme test de rattrapage lorsque la PCR n’a pas pu être réalisée au préalable ou comme test de confirmation lorsque le test PCR est négatif. Ces tests sérologiques dits "rapides" sont réalisés au moyen d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt. Ils ne sont pas remboursés par votre mutualité, sauf dans certaines conditions pour certains types de patients. 

Les tests sérologiques peuvent également être effectués sur un prélèvement sanguin classique, réalisé dans un laboratoire de biologie clinique. Dans ce cas précis, vous pourrez obtenir un remboursement de votre mutualité. 

Dans les deux cas, ces tests doivent être prescrits et effectués par un médecin ou un professionnel de la santé. Si vous réalisez un test sérologique en dehors des recommandations, vous n’obtiendrez pas de remboursement et il vous en coûtera maximum 9,60 euros. Aucun supplément ne peut en effet vous être demandé. Votre mutualité n’intervient pas non plus si un test est demandé par votre employeur. 

Comment interpréter les résultats d’un test sérologique ? 

Le résultat est positif 

  • Cela signifie uniquement que vous avez été en contact avec le virus et que votre corps a réagi en produisant des anticorps
  • Mais cela ne signifie pas que vous êtes protégé d’une nouvelle infection par le virus ou que vous ne pouvez plus contaminer votre entourage

Le résultat est négatif 

  • Vous n’avez pas été en contact avec le virus
  • Vous avez été en contact avec le virus, mais vous n’avez pas produit d’anticorps ou que vous êtes en train d’en fabriquer

L’interprétation des tests sérologiques est donc compliquée, c’est pourquoi il est déconseillé d’en réaliser dans une optique de confort et de curiosité. Que  votre test sérologique soit positif ou négatif, le respect des mesures barrières reste primordial pour vous protéger d’une réinfection et pour éviter que vous contaminiez vos proches.

Plus d’infos

Tous les détails sont sur le site de l’INAMI.

Article tags:

Autres articles

26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.
22 juin 2020

Votre médecin utilise déjà eAttest ?

eAttest et eFact offrent de nombreux avantages : moins de tracasseries administratives, un remboursement plus rapide... Pas seulement pour vous, mais aussi pour votre médecin. Une étude des Mutualités Libres montre que de plus en plus de médecins se laissent convaincre par la prescription électronique. Votre médecin en fait-il partie ?

28 mai 2020

Des prestataires de soins ne peuvent pas facturer un supplément corona

Le coronavirus a provoqué la mise ne place de mesure extraordinaires pour tout le monde. Les prestataires de soins aussi ont besoin de plus d’équipements de protection que d'habitude. La Ministre de la Santé publique Maggie De Block vient d’annoncer une intervention financière pour les prestataires de soins de santé. L'objectif est de ne pas faire supporter ces frais au patient.