ActuMalade
29 septembre 2017

partagez

Déjà 6 millions de Belges ont donné leur consentement pour l'échange de données médicales

Déjà plus de 6 millions de Belges ont donné leur consentement pour l'échange sécurisé de leurs données médicales entre leurs prestataires de soins. Début 2015, seuls 35.000 de nos compatriotes l'avaient fait. C'est une bonne nouvelle, car ce consentement éclairé n'offre que des avantages.

Un traitement plus efficace et plus sûr

Vos dernières prises de sang, radiographies, médicaments prescrits,... : toutes ces informations médicales peuvent être partagées de manière sécurisée entre les prestataires de soins grâce à votre consentement éclairé. Ils peuvent ainsi poser plus rapidement un diagnostic correct et, si nécessaire, démarrer un traitement et éviter les doubles examens. Des économies en perspective, aussi bien pour vous que pour la société.

De plus, seuls les prestataires de soins avec qui vous avez une relation thérapeutique ont accès à vos données. Vous pouvez également refuser l'accès à vos données à certains prestataires, choisir de ne pas partager certaines informations, etc.

Comment donner votre consentement ?

1) Vous pouvez le faire vous-même : surfez sur www.patientconsent.be et suivez les différentes étapes. Vous devez vous munir de votre carte d'identité électronique et de votre code PIN. 
2) Vous pouvez demander à quelqu'un d'autre de le faire pour vous. Les médecins, les pharmaciens et le personnel administratif de vos mutualité et hôpital peuvent également gérer votre consentement à votre demande. A cette fin, vous devrez leur fournir votre carte d'identité électronique et votre code PIN.

Plus d'infos !

Surfez sur www.patientconsent.be

 

Article tags:

Autres articles

28 mars 2020

Un code pour aller chercher vos médicaments

On n’est jamais trop prudent face au coronavirus. C'est pourquoi les prestataires de soins de santé organisent des consultations téléphoniques. Mais que faire si vous avez besoin d'une ordonnance ? Pour prévenir la propagation du virus, votre médecin vous donnera le code de la prescription.
26 mars 2020

Coronavirus : préférez le paracétamol !

Vous avez des symptômes qui peuvent indiquer une infection liée au coronavirus, comme de la fièvre, des maux de gorge ou des symptômes grippaux ? Alors le paracétamol reste le premier choix !