ActuMalade
18 mars 2020

partagez

Coronavirus : questions fréquemment posées à Partena Accueil des tout petits

Depuis le lundi 18 mai, tous les enfants sont de nouveau les bienvenus dans nos crèches et chez les accueillants à domicile. Nous suivons les directives de Kind & Gezin, rassemblées dans ce document en néerlandais. 

Il est aussi essentiel de suivre scrupuleusement les conseils de voyage du Service Public Fédéral Affaires étrangères. Si vous voyagez à l'étranger, nous comptons sur vous pour respecter ces conseils, dans l'intérêt de tous les enfants et des puéricultrices.

DERNIERE MISE A JOUR : mercredi 22juillet 2020 - 17h00Consultez les dernières questions fréquemment posées ici

Coronavirus : questions fréquemment posées à Partena Accueil des tout petits

Questions fréquemment posées

1. Qu’en est-il des jours de répit (respijtdagen) ?
Aussi longtemps que les mesures liées à la crise du coronavirus sont d'application, les parents ne doivent pas payer pour les jours d'absence. Vous ne devez donc pas prendre de jours de répit (respijtdag). Cette mesure vaut jusqu’au 31 août inclus. 

2. Et si je veux ramener mon enfant à l’accueil ?
Informez la responsable de la crèche du retour de votre enfant. Nous pourrons ainsi adapter le planning en conséquence.

3. Que dois-je faire si mon enfant est malade ?
Les enfants malades n'ont  pas leur place à la crèche. Les symptômes du coronavirus sont une infection aiguë des voies respiratoires (toux, nez qui coule, …) et des symptômes généraux (comme de la fatigue avec ou sans fièvre). Les enfants présentant ces symptômes doivent rester chez eux. Si des enfants que nous accueillons devaient commencer à présenter ces symptômes, nous contacterons directement les parents pour qu'ils viennent immédiatement reprendre leur enfant. En ce moment, nous considérons qu’il y a de la fièvre à partir d’une température de 38°C. En cela, nous suivons les directives de Kind & Gezin, rassemblées dans ce document en néerlandais.

4. Que fait Partena Accueil des tout petits pour veiller sur la santé des enfants et du personnel ?

  • Nos puéricultrices ont reçu les conseils d’hygiène nécessaires pour les mains, les éternuements et la toux. Elles se chargeront d’apprendre de manière ludique aux enfants à se laver régulièrement les mains, et à suivre les consignes en cas d’éternuements et de toux.
  • Du gel pour les mains est à disposition à l’entrée de la crèche. Nous attendons des parents qu’ils se conforment strictement aux règles d’hygiène pour les mains.
  • Seuls les parents sont autorisés à venir chercher les enfants à la crèche.
  • Nous vous demandons de ne plus vous mêler au groupe de vie de l’enfant, et de bien vouloir attendre à la porte de la salle. Nos puéricultrices vous amèneront l’enfant.

Depuis le 4 mai, nous demandons en plus de :

  • Porter une protection sur la bouche et le nez lorsque vous amenez ou venez rechercher l'enfant.
  • Conserver une distance de sécurité par rapport aux autres parents et aux collaborateurs de la crèche. 

Depuis le 4 mai, nos puéricultrices portent aussi un masque de protection lorsque vous amenez ou venez rechercher l'enfant.

Attention ! Les parents qui ne portent pas de protection sur la bouche ou le nez ne sont pas admis dans la crèche.

5. Comment faisons-nous pour impliquer nos puéricultrices ?

Nous avons plus que jamais l'ambition de proposer un accueil de qualité. C'est pourquoi nous avons ajouté la valeur coronavirus à notre structure des valeurs pédagogiques. Ce faisant, nous amenons nos puéricultrices à prendre conscience de ce à quoi elles doivent être particulièrement attentives. Voici les engagements qui en découlent :

  • Les soins constituent un moment unique pour toi et pour moi, se laver les mains en fait partie !  
    Nous respectons les règles d'hygiène des mains et de la toux pour les enfants, les collaborateurs et les parents. Nous nettoyons aussi quotidiennement les surfaces qui sont régulièrement l'objet de contacts, comme les poignées de porte, les supports, les tapis et les sièges.
  • Dehors, c'est une pluie de vitamines, et pas seulement dans les aires de jeux ! 
    On peut jouer dehors, mais nous n'allons plus dans les aires de jeux. Depuis le 4 mai, nous avons repris nos promenades avec nos vélos kiddy. 
  • J'apprends ce qui est permis et ce qui ne l'est pas, mais si tu es malade, mieux vaut ne pas venir. 
    Ni les enfants, ni les collaborateurs malades n'ont  pas leur place à la crèche et restent à la maison.
  • Le soleil brille à l'intérieur, mais pour le moment, sans le renfort des parents. 
    Les parents restent à l'écart du groupe de vie et conservent leurs distances. 
  • Si tu m'aimes, joue avec moi, réconforte-moi, la distanciation sociale ne vaut pas pour les jeunes enfants. La distanciation sociale n'est pas nécessaire dans les contacts avec et entre enfants de moins de 12 ans, mais elle l'est entre enfants à partir de 12 ans et adultes.

Plus d’info

Si vous vous posez d’autres questions ou avez des inquiétudes, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

Pour les crèches : par e-mail à kinderdagverblijven@partena-kinderopvang.be.
Pour les accueillantes à domicile : par e-mail à info@partena-kinderopvang.be. 

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.