ActuMalade
08 février 2017

partagez

Cancer : remboursement plus rapide de l'immunothérapie

Depuis le 1er janvier 2017, l'assurance maladie rembourse l'immunothérapie pour le cancer du poumon, le cancer du rein et la maladie de Hodgkin, une forme de lymphome. Les patients atteints de ces maladies reçoivent également le traitement un an plus vite que d’ordinaire, immédiatement après l'enregistrement auprès de l'Agence Européenne pour l'Evaluation des Médicaments. 

Accès plus rapide au traitement

Jusqu'il y a peu, l'immunothérapie n'était utilisée par les médecins de notre pays qu'en cas de cancer de la peau. 500 patients sont actuellement concernés mais ce nombre doit passer à plus de dix mille. Ce traitement du cancer sera en effet remboursé pour les patients atteints du cancer du poumon, du cancer du rein et de la maladie de Hodgkin. 

Une procédure accélérée sera également mise en place pour ces immunothérapies. De ce fait, le remboursement commence un an plus tôt que lors du trajet classique de validation d'un médicament. 

Qu'est-ce que l'immunothérapie ?

Pour l'immunothérapie, des anticorps sont d'abord cultivés dans un labo. Ils sont ensuite administrés par le biais d'une perfusion et s'attachent aux cellules cancéreuses, ce qui rend ces dernières visibles pour le système immunitaire du patient. Celui-ci entre alors en action et attaque les anticorps et les cellules cancéreuses. L'immunothérapie est généralement plus efficace que la chimiothérapie classique. De plus, les effets secondaires sont beaucoup moins nombreux, avec pour conséquence une meilleure qualité de vie pour le patient.

Article tags:

Autres articles

06 février 2020

Cancer de la peau : des taux de survie plus élevés

Grâce à la dernière génération d'immunothérapie, les chances de survie des personnes atteintes d'un cancer de la peau ont plus que doublé. Depuis la mi-2016, ces médicaments sont remboursés en Belgique pour le traitement du cancer de la peau.
06 février 2020

Cancer du sein ? Faites-vous soigner dans une clinique du sein agréée

On vous a diagnostiqué un cancer du sein ? Alors, faites-vous soigner dans une clinique du sein agréée. Vous aurez ainsi la certitude d'obtenir un traitement de qualité. De plus, vous pourrez également bénéficier du remboursement d'un test pour savoir si une chimiothérapie peut vous être bénéfique.
17 janvier 2020

Comment diminuer la fréquence du cancer du col de l'utérus ?

570.000 femmes dans le monde ont contracté un cancer du col de l'utérus en 2018. En Belgique, près de 1 % des femmes contractent la maladie avant l'âge de 75 ans. Dans une nouvelle étude, Sciensano a fait le point sur le cancer du col de l'utérus et demande un programme de prévention uniforme dans tout le pays.