ActuMalade
01 octobre 2019

partagez

Bientôt plus de suppléments chez le pharmacien de garde

Vous avez besoin d’urgence d'un médicament sur ordonnance le soir ou le dimanche ? Bonne nouvelle : vous n'aurez bientôt plus à payer de suppléments chez le pharmacien de garde. Et le pharmacien ? Il recevra un honoraire de disponibilité pour son service de garde.

Uniquement pour les médicaments sur ordonnance

Cela vous est sans doute déjà arrivé : vous allez chez le médecin généraliste après le travail et vous devez aller chercher vos médicaments chez le pharmacien de garde. Dans certains cas, vous devez payer un supplément, mais cela sera bientôt de l’histoire ancienne. Attention : cette mesure ne concerne que les médicaments sur ordonnance. Si ce n’est pas urgent et que vos médicaments ne requièrent pas une prescription, allez plutôt à la pharmacie pendant les heures normales d’ouverture.

Honoraire de disponibilité pour le pharmacien

Quid des pharmaciens ? Le supplément qu’ils peuvent facturer dans certains cas est désormais remplacé par un honoraire de disponibilité. Il s’agit d’un montant fixe que les pharmaciens reçoivent pour leur service de garde, en plus d'un montant par prescription. Même si personne ne pousse la porte de la pharmacie de garde, le pharmacien recevra quand même une indemnisation.

Plus d’infos

Consultez le site de la Ministre de la Santé publique Maggie De Block.

 

Autres articles

17 avril 2021

Campagne en faveur de la santé mentale des aînés

La crise du coronavirus nous rappelle chaque jour à quel point notre bien-être mental est important. C’est vrai aussi pour les personnes âgées, pour celles qui résident en maison de repos et de soins, mais également pour les personnes de plus de 65 ans actives et en bonne santé.
16 avril 2021

Les soins digitaux ont le vent en poupe

Grâce à la Covid-19, la digitalisation des soins de santé bénéficie d’un soutien plus large. Il suffit de penser aux consultations à distance et au suivi digital des patients. La marge de croissance du secteur reste pourtant encore énorme en Belgique. E-Health Valley prévoit d’ailleurs 20 millions d'euros pour soutenir les solutions digitales innovantes.