ActuMalade
12 mai 2017

partagez

Attention aux suppléments d’honoraires dans certains hôpitaux

Bon à savoir : dans quelques hôpitaux (un en Flandre, plusieurs à Bruxelles et dans le Hainaut), des suppléments d’honoraires de plus de 500 % sont appliqués. Voici tout ce que vous devez savoir.

Suppléments d’honoraires

En cas d’hospitalisation dans une chambre individuelle, des suppléments d’honoraires sont facturés. L’assurance hospitalisation de Partena, Hospitalia Plus, les couvre. Seulement voilà, quelques hôpitaux pratiquent des tarifs particulièrement élevés, allant jusqu’à 500 %. À Bruxelles et en Wallonie, c’est le cas dans plusieurs hôpitaux.

Avec la couverture Hospitalia Plus, en cas d’hospitalisation dans une chambre individuelle de l’un de ces hôpitaux aux tarifs élevés, une franchise de 150 euros restera à charge du patient. Nous n’appliquons JAMAIS de franchise avec Hospitalia Plus en dehors d’une hospitalisation en chambre individuelle dans l’un des hôpitaux repris dans cette liste. Pour les hospitalisations en chambre commune, aucune franchise n’est facturée.

De quels hôpitaux s’agit-il ?

Vous payez une franchise en cas de séjour en chambre individuelle dans les hôpitaux suivants :

  • Bruxelles et environs :
    • Clinique Saint-Jean
    • Cliniques universitaires Saint-Luc
    • CHU Brugmann
    • Hôpitaux Iris Sud (Baron Lambert, Etterbeek-Ixelles, Bracops et Molière)
    • Institut Jules Bordet
    • Clinique psychiatrique La Ramée
    • CHIREC (Edith Cavell, Basilique, Parc Léopold, Sainte-Anne/Saint-Rémi, Braine-l’Alleud-Waterloo et Delta)
  • Hainaut :
    • CH EpiCURA à Ath, Baudour, Hornu
    • Clinique Notre-Dame de Grâce à Charleroi (Gosselies)
    • CHU Tivoli à La Louvière
    • CHU Ambroise Paré à Mons
    • Centre de Santé des Fagnes à Chimay

Autres articles

Hospitalia Continuité : votre filet de sécurité si l’assurance hospitalisation de votre travail prend fin

Une opération, un accouchement, une hospitalisation en cas de maladie … Le risque que vous et les vôtres soyez confrontés à une hospitalisation ne doit pas être sous-estimé. Les frais grimpent très vite, ce qui fait qu’une assurance hospitalisation ne constitue pas un luxe superflu. Nous sommes nombreux à bénéficier de cet avantage par l’intermédiaire de notre travail. Et cet avantage est tout aussi intéressant pour votre partenaire et/ou vos enfants. Mais qu’arrivera-t-il si l’assurance hospitalisation de votre employeur prend fin, par ex. en cas de perte d’emploi ou de départ à la pension ?