En incapacité de travail mais vous avez quand même envie de travailler à temps partiel ? C'est possible !

Vous êtes en incapacité de travail mais vous sentez suffisamment bien pour travailler à temps partiel ? Adressez-vous au médecin conseil.Vous devrez bien tenir compte de certains éléments.
En incapacité de travail mais vous avez quand même envie de travailler à temps partiel ? C'est possible !

Travailler à temps partiel pendant une incapacité de travail

Si le médecin conseil a arts  reconnu votre incapacité de travail, vous pouvez, sous certaines conditions, travailler à temps partiel. Vous pouvez y prétendre à partir du moment où vous comptez au moins un jour d'incapacité de travail complète. Veillez à choisir un travail à temps partiel compatible avec les exigences de votre santé. Convenez-en avec le médecin conseil.

Attention : D’autres règles sont d’application pour les congés de maternité et d’allaitement. C'est aussi le cas pour les travailleurs indépendants.

Que devez-vous faire ?

En cours d'incapacité de travail, demandez une reprise de travail à temps partiel au médecin conseil de la mutualité. Il est essentiel que vous le fassiez bien à temps.

Et votre rémunération ?

Les indemnités que vous percevrez pour votre incapacité de travai sont calculées en fonction de la rémunération dont vous bénéficiez pour votre activité à temps partiel.

La déclaration est-elle obligatoire ?

En tant qu’assuré, vous êtes tenu de déclarer toute reprise de travail pendant votre incapacité de travail. Introduisez votre demande bien à temps. Vous éviterez ainsi toute sanction. Informez aussi la mutualité si, en dépit de l’autorisation du médecin conseil, vous deviez ne pas reprendre le travail.

Autres articles

26 juin 2020

L'application moveUP pour COVID-19, reconnue par le gouvernement, relie les patients à leur médecin

Dans le contexte de la pandémie COVID-19, il est important de pouvoir surveiller les symptômes du patient et l'évolution de la maladie. Les solutions numériques intelligentes telles que les applications peuvent contribuer de manière substantielle à l'autosurveillance et au guidage à distance. Il est important que l'application réponde à des exigences strictes en termes de disponibilité, de respect de la vie privée et de sécurité de l'information, entre autres. L'application moveUP.care pour COVID-19 répond à ces exigences, et est reconnue et recommandée par le gouvernement fédéral comme une « application utile » dans la lutte contre le COVID-19.
22 juin 2020

Votre médecin utilise déjà eAttest ?

eAttest et eFact offrent de nombreux avantages : moins de tracasseries administratives, un remboursement plus rapide... Pas seulement pour vous, mais aussi pour votre médecin. Une étude des Mutualités Libres montre que de plus en plus de médecins se laissent convaincre par la prescription électronique. Votre médecin en fait-il partie ?