En incapacité de travail mais vous avez quand même envie de travailler à temps partiel ? C'est possible !

Vous êtes en incapacité de travail mais vous sentez suffisamment bien pour travailler à temps partiel ? Adressez-vous au médecin conseil.Vous devrez bien tenir compte de certains éléments.
En incapacité de travail mais vous avez quand même envie de travailler à temps partiel ? C'est possible !

Travailler à temps partiel pendant une incapacité de travail

Si le médecin conseil a arts  reconnu votre incapacité de travail, vous pouvez, sous certaines conditions, travailler à temps partiel. Vous pouvez y prétendre à partir du moment où vous comptez au moins un jour d'incapacité de travail complète. Veillez à choisir un travail à temps partiel compatible avec les exigences de votre santé. Convenez-en avec le médecin conseil.

Attention : D’autres règles sont d’application pour les congés de maternité et d’allaitement. C'est aussi le cas pour les travailleurs indépendants.

Que devez-vous faire ?

En cours d'incapacité de travail, demandez une reprise de travail à temps partiel au médecin conseil de la mutualité. Il est essentiel que vous le fassiez bien à temps.

Et votre rémunération ?

Les indemnités que vous percevrez pour votre incapacité de travai sont calculées en fonction de la rémunération dont vous bénéficiez pour votre activité à temps partiel.

La déclaration est-elle obligatoire ?

En tant qu’assuré, vous êtes tenu de déclarer toute reprise de travail pendant votre incapacité de travail. Introduisez votre demande bien à temps. Vous éviterez ainsi toute sanction. Informez aussi la mutualité si, en dépit de l’autorisation du médecin conseil, vous deviez ne pas reprendre le travail.

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.