En incapacité de travail mais vous avez quand même envie de travailler à temps partiel ? C'est possible !

Vous êtes en incapacité de travail mais vous sentez suffisamment bien pour travailler à temps partiel ? Adressez-vous au médecin conseil.Vous devrez bien tenir compte de certains éléments.
En incapacité de travail mais vous avez quand même envie de travailler à temps partiel ? C'est possible !

Travailler à temps partiel pendant une incapacité de travail

Si le médecin conseil a arts  reconnu votre incapacité de travail, vous pouvez, sous certaines conditions, travailler à temps partiel. Vous pouvez y prétendre à partir du moment où vous comptez au moins un jour d'incapacité de travail complète. Veillez à choisir un travail à temps partiel compatible avec les exigences de votre santé. Convenez-en avec le médecin conseil.

Attention : D’autres règles sont d’application pour les congés de maternité et d’allaitement. C'est aussi le cas pour les travailleurs indépendants.

Que devez-vous faire ?

En cours d'incapacité de travail, demandez une reprise de travail à temps partiel au médecin conseil de la mutualité. Il est essentiel que vous le fassiez bien à temps.

Et votre rémunération ?

Les indemnités que vous percevrez pour votre incapacité de travai sont calculées en fonction de la rémunération dont vous bénéficiez pour votre activité à temps partiel.

La déclaration est-elle obligatoire ?

En tant qu’assuré, vous êtes tenu de déclarer toute reprise de travail pendant votre incapacité de travail. Introduisez votre demande bien à temps. Vous éviterez ainsi toute sanction. Informez aussi la mutualité si, en dépit de l’autorisation du médecin conseil, vous deviez ne pas reprendre le travail.

Autres articles

24 novembre 2020

Antibiotiques : utilisez-les à bon escient

La Belgique est l'un des pays d'Europe où la consommation d’antibiotiques est la plus élevée. Ceux-ci sont nécessaires, mais leur utilisation excessive entraîne l'émergence de bactéries multirésistantes dangereuses. 
05 novembre 2020

Vaccin contre la grippe : priorité aux personnes les plus vulnérables

Le vaccin contre la grippe devait être délivré en deux étapes cette année. Au cours de la première phase, la priorité a été donnée, entre autres, aux groupes à risque et aux personnes travaillant dans le secteur de la santé. Il a été décidé que la deuxième phase, qui s'adressait au reste de la population et devait commencer le 15 novembre, serait annulée.