ActuMalade
31 octobre 2017

partagez

Action européenne afin d’améliorer l’usage des antibiotiques

La résistance des bactéries aux antibiotiques pourrait entraîner 10 millions de décès d’ici 2050. C’est pourquoi, 44 partenaires et 38 intervenants de toute l’Europe participent à une action conjointe pour aborder ce problème de santé majeur. Notre SPF Santé publique et l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISP) y prennent également part.

Collaborer à une meilleure politique antibiotique

Toutes les organisations participantes sont parfaitement unanimes : la résistance des bactéries aux antibiotiques représente une menace importante pour la santé publique. A l’heure actuelle, ce problème est déjà responsable d’environ 25.000 décès par an dans l’Union européenne. C'est pourquoi, les pays partenaires vont collaborer à une meilleure politique antibiotique et élaborer ensemble des plans d’action nationaux contre la résistance aux antibiotiques. Le SPF Santé publique et l’ISP comptent tirer profit de l’expérience des pays dont les politiques antibiotiques sont déjà très avancées, tels que les Pays-Bas et la Suède. 

Moins d’infections liées aux soins

Un autre objectif de cette action conjointe est de réduire le nombre d’infections liées aux soins. En la matière, notre pays développe depuis des années déjà une stratégie et de multiples activités au sein des différentes institutions de santé. La Belgique entend également s'engager davantage en appliquant des directives et des actions spécifiques qui seront définies dans le groupe de travail dédié à ces aspects.
 

Article tags:

Autres articles

07 août 2020

Des actions coordonnées & en équipe pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, le tracing des contacts est à nouveau sous le feu des projecteurs. Il a été dit qu’au niveau flamand les mutualités auraient ralenti les initiatives locales visant à améliorer le tracing des contacts en cas d'infection au coronavirus. Ceci aurait été fait afin de favoriser leurs propres activités. C’est pourtant le contraire. En effet, nous croyons fermement à la force complémentaire des actions locales.
16 juillet 2020

Dépistage, consultations, vaccination… reprenez les bonnes habitudes !

Pendant la crise du coronavirus, de nombreux soins médicaux ont été reportés à plus tard. Priorité aux patients sévèrement atteints par la maladie. Maintenant que la crise est, nous l’espérons, derrière nous, il est temps de reprendre sa santé en mains et faire le point sur les bilans médicaux et dépistages à programmer cet été.