ActuMalade
15 février 2019

partagez

563 millions d’euros : montant record pour les suppléments d’honoraires

C’est uniquement en cas d’admission en chambre individuelle que les hôpitaux peuvent facturer des suppléments d’honoraires. Néanmoins, d’après une nouvelle étude de l’Agence InterMutualiste, ceux-ci sont passés de 531 millions d'euros en 2015 à 563 millions d'euros en 2017.

1.065 euros en moyenne pour le patient

Les conséquences financières de ces suppléments d'honoraires pratiqués dans les hôpitaux sont considérables pour les patients. 1 patient sur 5 se verra facturer un supplément d'honoraires pour un séjour hospitalier, pour un montant moyen de 1.065 euros. Pour 10.000 séjours à l’hôpital, les suppléments d'honoraires s'élevaient à plus de 5.000 euros. Tandis que la facture était encore plus salée pour près de 3.000 patients : ils ont payé plus de 10.000 euros de leur poche !

Une meilleure protection nécessaire

On observe de grandes variations dans les suppléments d'honoraires. Les montants dépendent de l'hôpital, de la région, de la spécialité, du type d'intervention... L'AIM souligne la nécessité d'une meilleure protection du patient contre les coûts hospitaliers élevés. À l'heure actuelle, seuls 36 hôpitaux fournissent une estimation indicative des coûts sur leur site. Et souvent pour un nombre limité d'interventions et sans aucune garantie que le prix annoncé ne sera pas dépassé...

Plus d’infos ?

Consultez le site de l’Agence InterMutualiste !

Autres articles

05 janvier 2021

1 personne en incapacité de travail sur 4 souffre d'un trouble psychosocial

Comme le montre la dernière étude des Mutualités Libres, 1 diagnostic principal sur 4 au début de l’incapacité de travail concerne un trouble psychosocial. Les mêmes résultats révèlent également que ce sont principalement les femmes employées qui se retrouvent en incapacité de travail pour cause de burn-out, de dépression ou de troubles anxieux.
04 janvier 2021

Quand les indemnités sont-elles payées ?

Si votre incapacité de travail est reconnue,vos revenus professionnels perdus sont remplacés par des indemnités d'incapacité de travail payées par la mutualité. Ceci vaut aussi pendant la période de congé de maternité. Si votre incapacité de travail dure plus d'1 an, vous passerez au statut d'invalide et percevrez des indemnités d'invalidité.